Les vautours cambodgiens toujours menacés malgré l’augmentation de leur population

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 06/09/2022 à 05:06 | Mis à jour le 06/09/2022 à 05:54
Photo : AKP
vautours cambodge

D’après l’enquête sur les vautours menée en 2022 par le CVWG, le nombre de vautours enregistrés au Cambodge cette année est supérieur à celui de l'année dernière.

 

Le groupe de travail sur les vautours du Cambodge (CVWG) est composé de membres du ministère de l'Environnement, du ministère de l'Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche, et de membres d’ONG ayant à cœur la protection de la faune et de la flore. Il mène chaque année des recensements sur la population des vautours pour surveiller  son évolution  et améliorer les actions de préservation de l’espèce.

 

Des chiffres encourageants

 

Pour rappel, lors de l'enquête 2021, il y avait 121 animaux, dont 20 vautours  à tête rouge, 35 vautours à bec grêle et 66 vautours à croupion blanc.

Lors du dernier recensement national organisé par le CVWG le 10 juillet dernier, on a dénombré 134 individus, dont 19 vautours à tête rouge (-5 % par rapport à l'année dernière) , 44 vautours à bec grêle (+26 %)  et 71 vautours à croupion blanc (+8%).

 

Dans un communiqué de presse, le CVWG s'est quand même déclaré préoccupé par la chasse, le piégeage et l'empoisonnement qui continuent de se produire. Tous ces dangers pour les oiseaux pourraient entraîner une diminution significative de la population de vautours dans un proche avenir.

 

Les vautours du Cambodge restent menacés

Les 3 espèces de vautours recensées au Cambodge restent malgré tout menacées d’extinction. En effet, le Gyps bengalensis, ou vautour à croupion blanc, est une espèce  placée sur la liste des espèces en danger critique d’extinction de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN) en 2000.

Le calvus, ou vautour à tête rouge, a également été placé sur la liste de l’IUCN.

Enfin, le Gyps tenuirostris, communément appelé vautour à bec grêle est lui aussi en grave danger d’extinction. Il a été placé dans l’annexe II de la liste des espèces protégées de l’IUCN.

 

Des espèces protégées par la loi

Toutes les espèces de vautours dans le Royaume sont protégées par la loi. Le gouvernement a ainsi interdit la vente et l'utilisation de diclofénac dans le pays afin de protéger le reste de la population de vautours. Bien qu'inoffensif pour les bovins et d’autres animaux, cet anti-inflammatoire non stéroïdien entraîne la mort des vautours s'ils se nourrissent d'une carcasse d'un animal précédemment traité avec ce médicament.

 

vautours qui mangent cambodge
AKP

Pour ne rien manquer de l’actualité francophone du Cambodge, pensez à vous abonner à notre lettre d’information en cliquant sur ce lien. Précisez bien : l’édition du Cambodge et hop le tour est joué.

À bientôt.

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale