TEST: 2283

Un temps pour se retrouver

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 04/04/2020 à 11:54 | Mis à jour le 04/04/2020 à 17:35
Photo : Elvira de Luca
témoignage

Nous sommes déboussolés. Ce bouleversement dans nos vies requiert un effort pour se réorganiser intérieurement. En quelques jours nous faisons face de façon exacerbée à l’incertitude, à la perte de contrôle, à la solitude et à la remise en question de notre échelle de valeurs. Les plaisirs auxquels nous sommes habitués sont difficilement accessibles voire interdits.

Alors dans cette situation exceptionnelle quelles ressources avons-nous? Comment réagir au choc, à son effet de sidération et à l’angoisse qu’il génère? Les concepts d’élaboration psychique et de résilience viennent à notre secours.

L’Élaboration psychique est une sorte de “digestion psychique”: un travail de mise en lien et de symbolisation à travers des représentations et des pensées. Les émotions à l’état brut (angoisses, tristesse, colère…) ressemblent à une boule informe. Le processus d’élaboration fait office de contenant à ces émotions, et limite ainsi l’envahissement physique et psychique. Ce serait une façon de mettre du sens là où l’individu éprouve du non-sens. La personne peut alors mettre en oeuvre des stratégies défensives plus efficaces face à ces émotions et par conséquent adapter ses comportements.

Cela ouvre ainsi la voie à la résilience, cette « capacité d’une personne ou d’un groupe à se développer bien, à continuer à se projeter dans l’avenir en dépit d’ événements déstabilisants, de conditions de vie difficiles, de traumatismes sévères » (définition de Manciaux, Vanistendael, Lecomte et Cyrulnik (2001). La résilience est un phénomène adaptatif nécessaire dans ce genre de circonstance.

Malgré les restrictions actuelles portées à la liberté de mouvement et à la vie sociale, l’individu peut profiter de cette situation inédite comme d’une occasion pour (re)découvrir son monde interne et ses relations affectives plus significatives. Le confinement dans son “chez soi”, à l’instar du lieu sécurisé, peut finalement aider tout un chacun à redéfinir ses priorités et ses propres valeurs.

Le renoncement, l’attente peuvent être bénéfiques à tous, petits et grands pour (re)trouver l’espace du rêve et du désir qui ne s’assouvissent pas en un seul click.

Mais dans certains cas, le sujet reste victime de lui-même. Cette situation peut venir alimenter des souffrances déjà présentes ou même aggraver une situation psycho-sociale délicate. L’aide d’un professionnel peut être nécessaire. Apprendre à se faire aider c’est aussi prendre soin de soi et accepter de ne pas avoir le contrôle sur tout.

Hélène Garcia (psychologue clinicienne)

 

Nota Bene : Rappelons que l’Ordre des psychologues du Latium a mis à disposition un annuaire de professionnels qui proposent des consultations à distance. 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.