Lundi 20 septembre 2021

Épidémie de COVID-19 en Italie : le point

Par Manon Di Colandréa | Publié le 04/12/2020 à 10:00 | Mis à jour le 04/12/2020 à 10:00
COVID 19 Italie

Ces 7 derniers jours, la courbe épidémique a connu un déclin certain. Les nouveaux cas positifs au virus ont diminué de 23,5% contre 10,6% la semaine précédente : du 18 au 24 novembre ont été comptabilisés 216 966 nouveaux cas contre 165 906 cette semaine. L’indice de contagion ainsi que le nombre d’hospitalisations ont chuté eux-aussi.

 

Toutefois, malgré cette évolution encourageante, la courbe des décès liés à la COVID-19 continue son ascension : 56 361 hier contre 51 306 mardi dernier (bilan sur sept jours à nouveau).

Ce déclin est en grande partie dû aux régions qui se trouvaient en zone rouge jusqu’à ce dimanche 29 novembre ainsi que celles qui y sont encore. Ce sont elles qui ont observé les plus fortes réductions du nombre de cas. En Lombardie par exemple, une diminution de 38% a été observée en passant de 48 429 cas à 30 054. Le Piémont et la Calabre également, avec respectivement des baisses de 29,2% et 28%, désormais classées comme zones oranges. La Toscane (baisse de 44,4%) et la Campanie (baisse de 25,9%) demeurent cependant dans le rouge malgré la diminution notoire des cas. L'Emilie-Romagne (zone orange) connait une baisse de 19,1% tandis que la Vénétie (zone jaune) a vu son nombre de cas diminuer de seulement 3,4%. Enfin, le Lazio – également en zone jaune – est passé de 18 271 à 13 959 cas, soit une diminution de 23,6%.

Le nombre de tests PCR effectués suit la même tendance (1 401 019 tests contre près d’un million et demi les trois semaines précédentes). Cela s’explique notamment avec la hausse de l’utilisation des tests antigéniques en parallèle.

En soins intensifs se trouvent désormais 3 663 patients contre 3 816 la semaine précédente (diminution de 4%).

La pression subie par les hôpitaux se relâche donc un peu, même si le nombre de cas diminue plus rapidement que celui d’admis à l’hôpital et en soins intensifs.

Manon Di Colandréa

Manon Di Colandréa

Étudiante en 3ème année à Sciences Po Aix, Manon a rejoint Le Petit Journal de Rome afin d’y effectuer un stage.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Rome

HISTOIRE

Les mausolées : grandeur et mémoires à Rome

Les mausolées de l’époque impériale ne sont pas de simples tombes, mais de grands monuments érigés dans le but de rappeler et de préserver la mémoire des personnes qui y sont enterrées.