Mardi 23 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le slam et la poésie enivrent l’Institut français

Par Morgane Rubetti | Publié le 21/03/2019 à 09:36 | Mis à jour le 21/03/2019 à 09:45
20190320_210034

Le slam et la poésie ont enivré l’Institut français où Capitaine Alexandre, Émile Proulx-Cloutier et Minus se sont produits mercredi soir sur la scène du centre Saint-Louis.

Sur la scène, Capitaine Alexandre veut faire passer un message : « Je peux changer en échangeant avec l’autre sans me perdre pourtant ni me dénaturer. » Cette citation de l’écrivain Edouard Glissant est devenue le leitmotiv du poète et slameur.

Accompagné par Minus et Emile Proulx-Cloutier au clavier, Capitaine Alexandre déclame a capella son amour pour la poésie et les rêves qu’il fait. La salle comble écoute ses paroles et applaudit à chaque fin de poème. Il incarne ensuite les migrants qui traversent la méditerranée. « SOS un homme noir à la mer (…) Je suis un poète sans papier », chante-t-il avant de laisser la place à Emile Proulx-Cloutier en souhaitant un « beau voyage » à toute l’assemblée.

L’auteur-interprète québécois reprend alors la main. Toujours de façon très humoristique, il tente d’expliquer les expressions du langage « québécois / serbocroate ». Pour commencer la deuxième partie du voyage, il raconte en chanson la vie d’un garçon de 12 ans et demi qui vit à Montréal et n’a « pas la force de se lever pour affronter cette journée, cette vie-là ». Il chante aussi l’amour et pointe du doigt les personnes qui estiment que les manifestations n’en « valent pas la peine car rien ne changera ».

Avant de tirer sa révérence, l’artiste veut honorer Rome et l’Italie et, sous les applaudissements du public, chante une dernière chanson en italien.

HxKLoYzO_400x400

Morgane Rubetti

Morgane travaille en alternance au Figaro.fr et étudie à l'ESJ Pro. Émerveillée par l'immensité et l'histoire de Rome, elle a choisi de faire son stage au petitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

THÉÂTRE

Du théâtre en français présenté la semaine prochaine!

Les participants des ateliers de théâtre de l’Institut français - Centre Saint-Louis (l’IF-CSL) présenteront trois spectacles gratuits, dans le petit théâtre du Centre Culturel français.

Expat Mag

"Pires que la prison": les centres pour mineurs philippins sont le théâtre d'abus

Le crime de Jerry, un Philippin de 11 ans? Avoir violé les lois sur le couvre-feu des mineurs après avoir fui la violence à la maison. Son châtiment? Un séjour en centre de détention pour la ...