TEST: 2283

Bonjour Rome : l'entreprise de Thibaut Pakiry sur la sellette

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 28/04/2020 à 15:29 | Mis à jour le 28/04/2020 à 15:35
thibaut

En 2019, lorsque tout allait pour le mieux, je me suis lancé dans le tourisme sur la ville de Rome. J’ai créé un site et j’ai investi plus de 20 000 euros pour faire connaître rapidement le site Bonjour Rome.

Avec l’aide de nombreuses personnes, nous avons écrit plus de 100 articles pour donner du contenu gratuit pour les voyageurs francophones qui se rendaient à Rome. L’entreprise fonctionnait principalement avec de l’affiliation et des partenariats, en touchant une commission à chaque fois que le site apportait un client à une autre entreprise (hébergement, restauration, évènements, vente de billets touristiques) …

Cela a vite très bien marché et j’ai décidé de continuer à investir fin 2019-début 2020. Je voulais que le site soit le plus complet possible pour le printemps 2020. Malheureusement, le coronavirus est arrivé extrêmement vite. En quelques semaines, les principaux monuments comme le Colisée ont fermé. La plupart des restaurants, des hôtels, des prestataires touristiques ont fermé. La quarantaine à partir de la mi-mars a fait que le tourisme est devenu inexistant du jour au lendemain. Le problème, c’est que nous ne savons pas quand il va repartir, dans quelles conditions et à quelle intensité.

En attendant, je n’ai aucun revenu, mais j’ai énormément investi et j’ai encore beaucoup de dépenses. Je n’aurais jamais cru un tel scénario possible en 2020, et mon entreprise va faire faillite. Ma femme, étant indépendante et venant d’accoucher de notre deuxième fille en mars dernier, n’a aucun revenu également. Nous allons donc emprunter de l’argent à nos proches, à notre famille en premier et voir comment le coronavirus et le tourisme évoluent en Italie mais aussi en France, d’où venaient la majorité de mes clients.

D’ici quelques mois, j’espère reprendre l’activité, garder le même site avec le contenu déjà en ligne, et recontacter tous mes partenaires.

Beaucoup auront fait faillite également malheureusement, mais pas tous. Ceux avec le plus de trésorerie notamment arriveront à tenir sur la durée et voudront retravailler avec moi.

A ce moment, je rouvrirai une autre entreprise, je l’espère.

 

Thibaut, de Bonjourrome.fr

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.