TEST: 2283

Qu’est-ce que l’assermentation des gardes suisses ?

Par Ronan de Keranflec'h | Publié le 10/10/2020 à 10:00 | Mis à jour le 10/10/2020 à 10:00
Garde suisse Rome

Dimanche les nouveaux gardes suisses ont prêté serment sur le drapeau, pourquoi cet évènement s’est-il déroulé le 4 octobre et d’où vient cette coutume ?

Dans la cour saint Damase, l’aumônier de la garde pontificale lit le serment : « Je jure de servir avec fidélité, loyauté et honneur le Souverain Pontife François et ses légitimes successeurs, ainsi que de me consacrer à eux de toutes mes forces, offrant, si cela est nécessaire, ma vie pour leur défense. […] ». Puis les nouvelles recrues s’avancent tour à tour, chacun saisit le drapeau de la main gauche, lève la main droite en dressant trois doigts et crie dans sa langue natale : « Moi, hallebardier X, je jure d'observer loyalement et de bonne foi tout ce qui vient de m'être lu. Aussi vrai que Dieu et nos Saints Patrons m’assistent. » Les gardes se succèdent en jurant fidélité en allemand, en français ou en italien comme des générations avant eux depuis le XVIe siècle. En effet, le pape Jules II appelle en 1505 des soldats suisses pour sa protection, en raison de leur réputation européenne. Les 200 premiers gardes arrivent à pied en janvier 1506 et forment la garde pontificale.

Quelques années plus tard, un événement tragique et fondateur marque leur histoire. Le serment des recrues a lieu chaque année à cette date commémorative mais l’évènement a malheureusement dû être repoussé cette année. Le 6 mai 1527, Rome tombe aux mains des troupes du Saint-Empire et de leurs mercenaires. 147 gardes suisses meurent en défendant l’accès au tombeau de saint Pierre tandis que 42 autres survivent en protégeant la fuite du pape sur le Passeto jusqu’au Château Saint Ange. Dès l’année suivant ce carnage héroïque, le 6 mai est retenu pour l’assermentation des recrues.

Quant aux trois doigts levés, ils représentent la trinité mais font aussi écho à un mythe fondateur de la Suisse, le serment du Grütli. En 1307 se seraient retrouvés dans la prairie du Grütli les représentants de trois vallées suisses et auraient prêté le serment de s’unir, marquant ainsi la naissance de la confédération des trois cantons, ancêtre de la Suisse.

Retrouvez la vidéo de l’assermentation.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale