Vendredi 19 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

SAINT VALENTIN – Portraits de couples franco-italiens

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 11/02/2014 à 23:50 | Mis à jour le 11/02/2014 à 22:28

Haaaaa l'amour ! Ce sentiment émotionnel est probablement à l'origine d'une grande part de la littérature, qui n'a eu de cesse au cours des siècles de tenter de l'expliquer. Les différences, trop lourdes ont fait vaciller plus d'un couple de Tristan et Iseult à Roméo et Juliette. Mais qu'en est-il de la différence culturelle au sein d'un couple franco-italien du XXIe siècle ? Nous avons recueillis les témoignages de trois couples qui nous ont fait pénétrer dans leur intimité. Langues, cultures, habitudes différentes, ils s'aiment et s'en accommodent?pour le meilleur et rarement pour le pire.

Camille et Alfredo, la Basque et le Calabrais

Camille et Alfredo, âgés respectivement de 26 et 34 ans sont en couple depuis quatre ans et vivent ensemble depuis six mois. Leur histoire d'amour a commencé alors qu'Alfredo rendait régulièrement visite aux colocataires de Camille qui venait de débarquer à Rome pour entreprendre des études hors du cadre d'Erasmus. Elle a donc du s'inscrire à l'université par ses propres moyens et braver les embûches et la complexité administrative qui vont avec. Ne parlant pas un mot d'italien, elle s'est tournée vers une université qui dispense ses cours en anglais. Elle est aujourd'hui architecte d'intérieur. Lui est psychothérapeute. A la fin de ses études, Camille n'est jamais rentrée en France. Son amour pour Rome mais surtout pour Alfredo a fait qu'elle a choisi de s'installer définitivement dans la Ville Eternelle. "Je me sentais bien en Italie et c'est donc naturellement que j'ai commencé à chercher du travail à Rome" nous confie-t-elle.

Camille est Française et Alfredo est Italien certes mais Camille est aussi Basque et Alfredo Calabrais. Tous deux ont une accroche viscérale à leur région d'origine. Deux langues différentes mais aussi deux dialectes. Un casse-tête ? Pas vraiment ! "J'ai été surprise par la diversité des dialectes qui existent. Mon italien emprunte donc entre des mots du dialecte romain et du calabrais" confie Camille. Pour Alfredo, c'est une autre affaire. "Je n'ai jamais vraiment été porté sur les langues. J'ai déjà du mal avec l'anglais alors le français?!". Même s'il n'a aucune intention d'apprendre le français qu'il trouve trop fastidieux, il s'étonne lui-même lorsqu'il arrive à comprendre le fil d'une conversation que Camille peut avoir lorsqu'elle passe des heures au téléphone avec sa famille ou ses amis. C'est donc en italien que les amoureux communiquent à une exception près : "La seule fois où je parle français, c'est lorsque nous avons des avis divergents. Il est toujours plus facile de s'énerver dans sa langue maternelle" s'amuse Camille.

Les couples binationaux le savent, l'adaptation aux us et coutumes de l'autre est un préalable à la longévité. Le partage de leurs cultures différentes est au c?ur du couple. Régulièrement, ils cuisinent des plats typiquement basques ou calabrais. Les traditions culinaires sont clairement différentes. Entrée, plat, dessert se transforment en antipasti, primo, secondo. Mais tout est histoire de compromis. Si Alfredo ne peut pas se passer d'un Noël en famille, pour Camille, du 24 au 26 décembre "la cuisine se transforme en champ de bataille". Mais la galette des rois fait désormais partie des habitudes d'Alfredo qui achète parfois des produits typiquement français à sa douce. "Oui mais c'est pas pareil !" dit-elle. Un autre changement radical pour Camille concerne la sacro-sainte famille à l'italienne. Lorsque l'on se met en couple avec un Italien, on se met en couple avec toute sa famille. "Ca m'a déroutée au début mais par chance, je n'ai pas à souffrir du cliché de la mère italienne qui s'immisce dans la vie de son fils" confie Camille soulagée. 

Aux différences culturelles s'ajoutent clichés et gaffes qui ponctuent la vie du couple. Et s'il y a bien une chose qui a laissé Alfredo sans voix, c'est le traitement réservé aux pâtes ! "Des pâtes au beurre ???" s'exclame-t-il la première fois. Il ne comprend pas comment il était possible de reléguer la pasta à un simple accompagnement. Pour Camille, la moka et le café dans la valise lors des voyages à l'étranger l'a toujours étonné. Mais elle a réussi à faire changer d'avis son homme quant à la position radicale qu'il avait des Français "snobs et arrogants, con la puzza sotto il naso". Victoire !

Capucine et Alessandro, le charmeur italien et l'amoureuse

Encore une histoire de colocataire ! Alessandro partageait un appartement avec l'une des amies françaises de Capucine alors qu'elle vivait à Rome pour son année Erasmus. A la réputation de tombeur d'Alessandro, la jeune étudiante française n'a pas résisté "mais comment ne pas succomber au charme italien ?" dit-elle. Elle a eu droit au grand jeu ; restaurant, balade en Vespa dans la ville, verre sur les bords du Tibre et même bain de pieds dans la fontaine de Trévi ! Et ça fait deux ans et demi que ça dure. Ils vivent ensemble depuis un an et le choix de Rome s'est imposé naturellement. Alessandro, 31 ans est ingénieur électronique en CDI et ne se voyait pas quitter son poste en ces temps de crise économique. Quant à Capucine, elle a 24 ans et poursuit ses études en culture italienne. 

L'une des caractéristiques romaines qui a effrayé Capucine au début est le mode de vie qu'elle qualifie de "lent". Jeune femme active et pleine d'énergie, elle avoue que ça la stressait. Mais elle s'y est faite et ne regrette pas de vivre la dolce vita. Au quotidien, les deux tourtereaux communiquent en italien. Alessandro tente pourtant d'apprendre le français mais non sans ironie, il rétorque à sa compagne : "C'est toi qui veut parler italien, tu adores cette langue. Je n'ai pas le choix !". Pas sûr que cela ne convainque Capucine.

Tous deux sont d'accord sur un point ; la vie au sein d'un couple franco-italien est très enrichissante d'un point de vue culturel. "On est toujours en voyage dans notre vie quotidienne" résume Alessandro. L'assimilation des habitudes de l'un finit par déteindre sur l'autre. Par exemple, Capucine a fait de ce qu'elle considérait au début comme un défaut une force. "La lenteur italienne m'a fait devenir moins stressée" s'amuse-t-elle. Mais ils sont aussi conscients que parfois il y a un fossé entre les habitudes et la culture de l'autre. Pragmatique, Capucine préfère laisser passer dans ces cas là. Alessandro, lui garde la tête froide et rappelle que dans un couple franco-italien, "il faut non seulement aimer l'autre mais aussi apprendre ses traditions et sa culture ".

Côté gaffe, Capucine l'avoue ; elle a osé critiquer le fait qu'Alessandro téléphone deux fois par jour à sa mère. "Cela peut surprendre au début, d'autant plus venant d'un trentenaire" dit-elle. Mais elle se rend compte qu'en Italie, c'est la norme et s'en accoutume. Ne jamais critiquer la mamma : leçon retenue !

Yann et Roberto, rencontre virtuelle et vie réelle 

Nous quittons Rome et faisons cap vers le nord, direction Bologne. C'est ici que vivent Yann et Roberto, couple franco-italien. Ils se sont rencontré il y a quatre ans et demi sur internet. Les histoires d'amour 2.0, ça existe s'il y a encore des sceptiques ! Après des échanges sur un chat et une rencontre, Yann a pris la décision de rejoindre son amoureux en Italie. "Je venais de perdre mon travail et je n'avais donc rien à perdre professionnellement" nous a-t-il confié.

Dans leur vie quotidienne, les deux hommes parlent italien pour des raisons pratiques : Yann parle mieux l'italien que Roberto le français. Et puis "il est plus logique de communiquer dans la langue du pays dans lequel on vit" enchaine Yann. Le constat est simple, c'est celui qui émigre qui parle la langue de l'autre.

Pour Yann et Roberto, les avantages d'un couple franco-italien sont nombreux. Une nouvelle culture, des nouvelles habitudes, des raisonnements différents sont autant d'enrichissement pour l'un comme pour l'autre. Yann pense que tout est multiplié par deux : "deux cultures, deux langues, deux pays, deux familles". Comment se dire que tout cela ne participe pas à la symbiose du couple ? Amoureux certes mais réalistes aussi, Yann et Roberto connaissent les difficultés des couples binationaux. Dans certaines situations, les mots ne viennent pas toujours et la subtilité linguistique n'est pas forcément naturelle. "Lors des disputes, ce n'est pas toujours simple" avoue Yann. Et puis comment expliquer une expression imagée française à un Italien et vice-versa ?

Le couple fêtera vendredi la Saint-Valentin symboliquement mais simplement. Un dîner à la maison pour se rappeler que c'est l'amour qui les a réunit.

Aurélien Bureau (LePetitJournal.com de Rome) - mercredi 12 février 2014

Retrouvez nos articles de la rubrique "Communauté

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Rome !

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

THÉÂTRE

Du théâtre en français présenté la semaine prochaine!

Les participants des ateliers de théâtre de l’Institut français - Centre Saint-Louis (l’IF-CSL) présenteront trois spectacles gratuits, dans le petit théâtre du Centre Culturel français.

Expat Mag

Les plus belles plages de France

L’Hexagone regorge de véritables trésors, parfois ignorés ou inconnus de ses habitants. Nous vous proposons une compilation des plus belles plages de France.

Sur le même sujet