Mercredi 20 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ELECTIONS - Comment se préparent les législatives au consulat ?

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 21/06/2017 à 22:00 | Mis à jour le 22/06/2017 à 04:32

 

Pour le deuxième tour des législatives, nous nous sommes rendus sur le site de Strohl-Fern du Lycée Chateaubriand où étaient installés les trois bureaux de vote pour les Français résidant à Rome. Voici quelques réponses aux questions qui se posent pour mieux comprendre l'organisation des élections pour les Français de l'étranger. 

Lepetitjournal.com de Rome : En quoi consiste l'organisation des élections au niveau du consulat ? Quel est le rôle de chacun ? Combien de temps en avance ?

De manière générale, les élections se préparent un an à l'avance et mobilisent tous les services consulaires en Italie : section consulaire de l'ambassade de France à Rome, Consulat Général de Milan et Consulat Général de Naples ainsi que d'autres services de l'Ambassade, notamment ceux qui dialoguent avec les forces de sécurités italiennes.

C'est un processus qui comprend des travaux très divers : la constitution des listes électorales consulaires (il est possible de s'inscrire jusqu'au 31 décembre de l'année précédant le vote) mais aussi d'autres travaux notamment logistiques comme par exemple la détermination des localisations des bureaux de vote, la mobilisation des volontaires du côté de la communauté française et des fonctionnaires en poste dans le pays.

L'organisation implique également les demandes et obtentions d'autorisations auprès des autorités italiennes pour le déroulement de ces opérations ainsi que les demandes de dispositifs de sécurité pour permettre aux citoyens français d'exercer leur droit républicain en toute sécurité.

Enfin, les sections consulaires et consulats généraux ont mené une action renforcée auprès de la communauté française : accroissement des tournées consulaires pour faciliter notamment l'établissement de procurations de nos concitoyens qui ne peuvent pas se rendre à un bureau de vote ; actions de communication nécessaires pour informer des dates, des modalités de vote, des lieux et des éventuelles différences avec le vote en France métropolitaine.

Quelles ont été les difficultés rencontrées pour le bon déroulement du scrutin ?

Il n'y a pas eu de difficulté particulière. Le test du bon fonctionnement a été le premier tour des élections présidentielles, qui s'est très bien déroulé grâce à un dispositif bien configuré et une implication très forte de nos concitoyens. Cela s'est confirmé avec le constat qu'il y avait peu de files d'attentes : c'est un phénomène normal que l'on constate en général dans les bureaux de vote en France comme à l'étranger mais dans les bureaux de vote à Rome et dans le reste de l'Italie, le temps d'attente a été en général très raisonnable.

Par ailleurs, les autorités italiennes ont été particulièrement constructives et aidantes pour aider notamment à la bonne sécurité du dispositif.

Y a-t-il eu de bonnes surprises, comme par exemple l'implication de volontaires bénévoles ?

La communauté française qui réside en Italie a été très impliquée et mobilisée pour ces quatre dimanches d'élections présidentielles et législatives. Au sein des bureaux de vote, il y avait également des fonctionnaires mais de manière générale, les présidents et les assesseurs étaient issus de la communauté française. De même, les Français résidant en Italie se sont fortement mobilisés pour assurer l'accueil et procéder au dépouillement. Cela commençait avant 8 heures dimanche et se terminait bien après 19 heures. Pour les volontaires qui étaient dans le bureau de vote centralisateur (qui se situe au consulat et qui procède à la centralisation de tous les résultats pour la circonscription consulaire de Rome), le travail a commencé dès le vendredi par la mise en urne des votes par correspondance qui ont été dépouillés dimanche après la clôture du scrutin.

Tous ces volontaires de la communauté française, agents de l'ambassade et des consulats généraux et forces de sécurité italiennes doivent être remerciés très chaleureusement.

Bureau de vote lors du 2ème tour des Présidentielles

 

Quels sont les enseignements de ce scrutin ? Qu'aurait-on pu faire différemment ?

L'organisation a été un succès. Les équipes consulaires ont été attentives tout au long de ces quatre dimanches pour améliorer ce qui pouvait l'être. Par exemple lors du premier tour des présidentielles, il a été constaté qu'il manquait un panneau d'indication ou d'explication : il a été ajouté le dimanche suivant. De même, un dispositif « coupe-file » a été mis en place pour les concitoyens disposant de procurations. Il y a donc eu des petites améliorations successives sur la base des constats qui étaient faits chaque dimanche et dont les enseignements étaient tirés pour les dimanches suivants.

Il y a eu un fort taux d'abstention au 1er tour des législatives, comment peut-on l'expliquer ?

La participation au premier tour a été plus élevée que celle au premier tour en 2012 qui avait été celle des premières élections des députés des Français à l'étranger. De manière générale, comme en France, les élections législatives mobilisent moins que l?élection présidentielle.

Après ce 2ème tour, quelles vont être les prochaines priorités pour les mois qui viennent ?

Les priorités consulaires restent les mêmes. C'est à dire améliorer les services aux Français, qu'ils soient résidents ou de passage. De nombreuses innovations dans le réseau consulaire sont en cours notamment en matière de dématérialisation ou de réduction du nombre de passages requis devant le consulat pour l'obtention par exemple de titres d'identité.

Par rapport aux personnes que l'on peut voir dans les files d'attente, y a-t-il beaucoup de jeunes qui viennent ? 

Les électeurs qui se déplacent sont de tous les âges, des jeunes comme des plus âgés. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle à l'entrée de la grande porte de Villa Strohl Fern, une voiturette était à la disposition des électeurs de tous âges pour leur permettre d'accéder plus facilement aux bureaux de vote.

 

Eloise Discepolo (Lepetitjournal.com de Rome) - Mercredi 21 juin 2017.

Retrouvez tous nos articles communauté Rome ici.

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Rome !

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet