Une pièce de 2€ à l’effigie du personnel soignant en Italie

Par Juliette Haudidier | Publié le 28/01/2021 à 07:00 | Mis à jour le 28/01/2021 à 07:00
pièce de monnaie

Avis aux collectionneurs de pièces de monnaie, l’Italie met en circulation une nouvelle pièce de 2 euros. Conçue par l’artiste Claudia Momoni, elle a pour but de rendre hommage au personnel soignant mobilisé depuis le début de la pandémie de la Covid.

 

Le Ministère de l’Économie et de la Finance en collaboration avec l’Institut Poligrafico e Zecca dello Stato (IPZS) ont annoncé le 21 janvier la sortie d’une nouvelle pièce commémorative saluant le travail effectué par le corps médical. Chaque année, l’ensemble des pays de la zone euro peuvent choisir de sortir une pièce de 2 euros afin de commémorer un fait historique ou bien pour célébrer un événement actuel important. Ces pièces sont identiques aux autres pièces de 2 euros et peuvent être utilisées dans l’ensemble de la zone. Elles disposent des mêmes caractéristiques que les autres pièces, comprenant un revers commun mais un avers différent de la face nationale habituelle.

Sur l’avers sont donc représentés deux soignants, un homme à gauche et une femme à droite portant un stéthoscope autour de son cou. Ils sont tous les deux masqués et on peut voir à la gauche de l’homme une croix, symbole de l’univers médical et à droite un cœur. Au-dessus, on lit « grazie », ainsi que la mention abrégée du pays émetteur, soit RI (pour Repubblica Italiana). En bas se trouve le millésime 2021. Enfin, la pièce est cerclée par les douze étoiles que compte le drapeau européen.

La pièce sera émise à 3 millions d’exemplaires et distribuée dès le mois de mai dans l’ensemble du pays. Cet hommage de la Monnaie italienne est très symbolique puisque l’Italie a été le premier pays européen touché par la crise de la Covid.  Ce geste salue la mobilisation sans faille et le courage dont le personnel soignant fait maintenant preuve depuis presque un an.

Juliette Haudidier

Juliette Haudidier

Juliette est étudiante en 3ème année à Sciences Po Paris et effectue un stage de 4 mois au Petit Journal de Rome.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

ldt jeu 28/01/2021 - 09:19

Quelle hypocrisie et quelle insulte pour les personnels soignants ! C'est comme de donner des médailles. Au lieu de dépenser des milliers d'euros dans cette opération de comm, ils feraient mieux d'arrêter les coupures budgétaires dans la santé, les fermetures de lits de réanimation et la privatisation du milieu hospitalier qui sont bien les causes de la pandémie. Qu'ils augmentent aussi les salaires !

Répondre

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale