Dimanche 7 mars 2021

Un Thermopolium découvert à Pompéi

Par Karine Gauthey | Publié le 29/12/2020 à 11:24 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
Thermopolium Pompéi

C’est une nouvelle découverte qui ravit les archéologues : un Thermopolium (sorte d’épicerie ancêtre des « street food ») dans un état de conservation exceptionnel a pu renaître de ses cendres ; il permettra d’en apprendre davantage au sujet des habitudes alimentaires dans l’Antiquité.

 

Très appréciée par les citoyens de Pompéi, cette épicerie d’un autre temps se situe devant une grande place à l'angle entre le Vicolo dei Balconi et la Casa delle Nozze d'Argento. En réalité, ce Thermopolium avait déjà été mis au jour par les archéologues en 2019, mais c’est au cours des dernières semaines qu’il a commencé à révéler ses secrets. Un sol de marbre polychrome, des fresques parfaitement conservées sont apparues, laissant apercevoir une partie du comptoir décorée d’une Néréide chevauchant un hippocampe.

 

Frise

 

Des restes alimentaires ont également été trouvés dans des pots en terre cuite, notamment un mélange fait de poisson et de viande (sorte de paella ante litteram, comme l'explique l'archéologue Chiara Corbino dans son rapport), du chevreau et des escargots.

 

En outre, les archéologues ont exhumé des ossements de clients ou de propriétaires du lieu (selon l’anthropologue Valeria Amoretti, l’un des deux était âgé d’une cinquantaine d’années), ainsi que le squelette d’un chien à deux pas du comptoir, à proximité d’une fresque représentant un chien en laisse, conservés près de 2000 ans après l’éruption du Vésuve qui détruisit l’ensemble de la ville en 79. « Le magasin semble avoir été fermé à la hâte et abandonné par les propriétaires - explique Massimo Osanna - mais il est possible que quelqu'un, peut-être l'homme le plus âgé (retrouvé sur un lit dans une arrière-salle), soit resté à l'intérieur et soit mort dans la première phase de l'éruption, écrasé par l'effondrement. Le second (retrouvé dans une amphore), pouvait plutôt être un voleur ou un fugitif affamé, qui venait ramasser quelque chose à manger ».

 

« Cette découverte est un bel exemple pour la relance du pays, grâce à un spectaculaire travail d'équipe, des fouilles se poursuivent et des découvertes extraordinaires comme celle-ci peuvent être faites », indique le ministre de la Culture, Dario Franceschini. 

 

Rappelons que les fouilles n’ont jamais été interrompues à Pompéi, même durant le confinement. Cette recherche, qui n’en est qu’à ses débuts, promet de faire découvrir aux historiens et archéologues des informations très intéressantes sur les pratiques de l’époque ; pour le moment, les investigations se poursuivent en laboratoire. Le directeur du site archéologique a indiqué que son équipe travaille actuellement sur la consolidation et la restauration de la structure, dans le but d’ouvrir le Thermopolium aux visiteurs prochainement (au printemps si les conditions sanitaires le permettent).

 

Quelques ouvrages au sujet de l’alimentation dans l’Antiquité

Jérôme Carcopino (préf. Raymond Bloch), La vie quotidienne à Rome à l'apogée de l'Empire

Pierre Grimal, La Vie à Rome dans l'Antiquité

Jacques André, L'Alimentation et la cuisine à Rome

Dimitri Tilloi-D'Ambrosi, L'Empire romain par le menu

Nicole Blanc, Anne Nercessian, La Cuisine romaine antique

Florence Dupont, « Grammaire de l'Alimentation et des repas romains », dans Jean-Louis Flandrin, Massimo Montanari (dir.), Histoire de l'Alimentation

 

Nous vous recommandons

Karine Gauthey

Karine Gauthey

Rédactrice en chef et Directrice d'édition bénévole pour Lepetitjournal.com/Rome karine.gauthey@lepetitjournal.com
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

DÉBAT

Les femmes européennes dans la diplomatie

L’Ambassade de France propose un débat sur les femmes européennes en diplomatie, croisant les perspectives entre l’Italie et la France lundi 8 mars à 18h30, en direct du Palais Farnèse.