TEST: 2283

Sacrofano : un centre pour enfants autistes ouvre ses portes

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 11/11/2020 à 10:54 | Mis à jour le 11/11/2020 à 10:56
villa sacrofano

Après avoir confisqué la villa où vivait Massimo Carminati, la ville de Sacrofano a décidé de la transformer en centre pour enfants autistes.

 

Le président de l’Observatoire pour la sécurité et la légalité de la région du Latium, Gianpiero Cioffredi, a annoncé qu’un centre pour autisme sera créé dans la villa de Sacrofano, où a vécu Massimo Carminati (criminel italien surnommé « le dernier roi de Rome »), confisquée en 2015. 

Cette riche villa appartenait à Marco Iannilli, comptable de Carminati, arrêté en 2011 puis condamné pour création de fonds illégaux et corruption. Confisquée par la ville suite à son arrestation, la villa de deux étages avec piscine surplombant la ville de Sacrofano semble avoir trouvé une nouvelle raison d’ouvrir ses portes.

« Le prêt pour l'usage de la villa a été signé entre la municipalité de Sacrofano et l'ASL Roma 4 - explique le président de l'Observatoire - pour la construction d'une importante structure sociale et sanitaire pour aider les familles dont les enfants sont atteints d’autisme. Un projet ambitieux dans une propriété d’une grande valeur symbolique. Nous remercions infiniment la maire Patrizia Nicolini et le directeur de l'Asl Giuseppe Quintavalle pour leur courage, leur vision, leur détermination ».

La ville a fait le choix d’investir dans cette villa laissée à l’abandon depuis quelques années plutôt que de la laisser se dégrader. Ainsi, la région du Latium a investi 50 000 euros pour la rénovation de la villa. Par ailleurs, Zingaretti a indiqué que la région continuera à investir dans les propriétés confisquées au crime organisé pour qu’elles deviennent des biens communs.

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale