Jeudi 26 novembre 2020

RAFLE DU GHETTO DE ROME - Le 16 octobre 1943

Par Lepetitjournal Rome | Publié le 16/10/2016 à 22:00 | Mis à jour le 17/10/2016 à 09:52

 

Le 16 octobre 1943, pendant l'occupation nazie de Rome, plus de 1 000 Juifs romains ont été capturés et déportés au camp de concentration d'Auschwitz. Seul un petit nombre, une quinzaine de personnes, dont une femme, sont rentrés chez eux. Lepetitjournal.com vous propose de plonger dans l'histoire des Juifs d'Italie et de Rome à l'occasion de cette date anniversaire.

 

Petit rappel historique

En 1555, dans le climat de la réforme catholique, le pape Paul IV décrète que tous les Juifs doivent être séparés dans leurs propres quartiers (ghettos). Il leur était interdit de quitter leur maison pendant la nuit, ils devaient exercer les professions les plus pénibles et devaient porter un signe distinctif - un chapeau jaune.

.Plus de 4 700 Juifs vivaient alors dans le ghetto juif romain qui a été construit dans la section Trastevere de la ville (qui reste encore un quartier juif à ce jour).

Ceux-ci devaient se soumettre à des lois anti-juives, qui n'étaient pas rappeler celles imposées par l'Allemagne nazie contre les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Egalement, pendant la Réforme, la littérature talmudique dans son ensemble a aussi été interdite à Rome.

 

Le ghetto vers 1880 

Ce n'est qu'en 1848 que les murs du ghetto sont abattus à la demande du pape Pie IX.

Plus tard, en 1870, quand l'Italie est devenue une nation unifiée, le roi Victor-Emmanuel démantèle les ghettos  et donne aux Juifs la pleine citoyenneté. Après la fin des Etats pontificaux, les Juifs se sont pleinement intégrés dans la société italienne. Ils représentaient un pourcentage important des professeurs d' université, des généraux et amiraux. Un certain nombre de Juifs ont meme été impliqués dans le gouvernement.

En 1931, environ 48 000 Juifs vivaient en Italie. Sous la menace, en 1939, 4 000 avaient été baptisés, et plusieurs milliers d'autres Juifs avaient choisi d'émigrer, laissant 35 000 Juifs dans le pays. Pendant la guerre, la pression nazie à mettre en ?uvre des mesures discriminatoires contre les Juifs était généralement ignorée ou acceptée sans enthousiasme ? jusqu'en 1943.

 

 

La rafle du 16 octobre 1943

8 000 Juifs vivaient alors à Rome, la moitié dans le quartier du vieux ghetto. La rafle principale a eu lieu dans la nuit du 15 au 16 octobre 1943 et fait plus de 1000 victimes. Quelques unes en réchappèrent, mais les autres partirent pour le camp d'Auschwitz le 18 octobre 1943. Lors des rafles suivantes, la majorité des Juifs parvint à se cacher, souvent aidés par la population italienne.

«La grande rafle dans l'ancien Ghetto de Rome commença le matin du 16 octobre 1943 vers 5h30. Plus de 100 Allemands armés de mitraillettes encerclèrent le quartier juif. Au même moment, deux cents autres soldats se répartirent dans les 26 zones d'opération dans lesquelles le commandement allemand avait divisé la ville à la recherche d'autres victimes. Lorsque le gigantesque coup de filet prit fin, 1022 juifs romains avaient été capturés. Deux jours plus tard, ils furent tous transférés dans 18 wagons plombés vers Auschwitz. Seuls 15 d'entre eux sont revenus à la fin du conflit : 14 hommes et une femme. Tous les autres sont morts, en grande partie dès leur arrivée, dans les chambres à gaz. Aucun des plus de deux cents enfants n'a survécu.» (F. Cohen, 16 octobre 1943. La grande rafle des juifs de Rome) 

 

Roma, via del Portico d'Ottavia

Herbert Kappler, commandant de la gestapo de Rome, sera condamné pour la rafle, ainsi que pour l'exécution de 335 Italiens aux Fosses ardéatines. Arrêté par les Anglais, il est livré à la justice italienne en 1947 et condamné à la prison à vie.

En 2000, une plaque en pierre a été dévoilée à la gare Tiburtina, le site de la déportation, pour honorer la mémoire des Juifs de Rome, que les nazis ont déportés le 16 octobre 1943.

 

Anne Debaillon-Vesque (Lepetitjournal.com de Rome) - Lundi 17 octobre 2016.

Retrouvez tous nos articles actualité ici.

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Rome !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

lepetitjournal.com rome

Lepetitjournal Rome

LePetitJournal.com de Rome, c'est le média de référence en français sur Rome et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Buenos Aires Appercu
SPORT

Maradona : la légende du football argentin est décédée

La légende du football argentin Diego Maradona est décédée hier dans un maison du quartier de San Andrés où il était en convalescence suite à son opération d'un oedème cérébral.

Sur le même sujet