Vendredi 5 mars 2021

Nouvel an : des centaines d’étourneaux retrouvés morts à Rome

Par Roxane Garoscio | Publié le 03/01/2021 à 17:51 | Mis à jour le 03/01/2021 à 17:56
Photo : Sky TG24
Rome oiseaux morts

De nombreuses vidéos et photographies d’oiseaux morts dans les rues de Rome ont envahi la toile ces derniers jours. Que s’est-il passé la nuit du nouvel an ?

 

Les internautes ont vivement commenté cette hécatombe : beaucoup étaient choqués et désolés, certains n’ont pas voulu y croire tandis que d’autres ont prétendu qu’il s’agissait de photos datant de février 2020. Pourtant, l’événement s’est bel et bien déroulé la nuit de la Saint-Sylvestre, en effet l’association italienne de la protection des oiseaux, la LIPU, a confirmé le 1er janvier le tragique accident.

La LIPU a expliqué au cours d’une conférence de presse que la chute de centaines d’étourneaux dans les rues du quartier de Termini était due aux explosions des feux d’artifices. Il semblerait que les oiseaux, surpris et apeurés par les bruits survenus en pleine nuit, se soient envolés dans un mouvement de panique et de manière désorganisée. Un grand nombre de spécimens se sont donc accidentellement cognés contre les câbles électriques et heurtés les uns contre les autres.

Cette explication a été vigoureusement contestée par des experts : tous les ans des feux d’artifices ont lieu dans la capitale et ils n’avaient pas provoqué d’accidents similaires et récurrents. Une affirmation qui est nuancée par la LIPU, qui assure qu’il y a des facteurs motivant la présence des oiseaux cette nuit-là contrairement aux autres années. Selon l’association, le nombre des spécimens avait diminué dans le centre-ville ces dernières années, mais depuis quelques mois, une augmentation des dortoirs d’étourneaux a été observée dans le centre de Rome. Des affirmations qui ont été contestées par l’association italienne des pyrotechniques, puisque cette dernière atteste que la mort de ces oiseaux n’a pas pu être provoqué par les feux d’artifices. Elle a notamment rappelé que les feux d’artifices légaux respectent les lois imposées par l’Europe et ne peuvent par conséquent pas dépasser les 120 décibels.

La LAV, l’association italienne défendant les droits des animaux, a signalé les faits au parquet et a demandé qu’une enquête soit ouverte afin d’expliquer les raisons de ce drame.

Photo profil PJ Roxane

Roxane Garoscio

Diplômée d'un Master en Littérature Comparée, apprentie journaliste et reportrice, Roxane est passionnée par la littérature et l'écriture. Curieuse, investie et attentive, elle s'intéresse principalement aux sujets de société, à l'actualité et la culture
0 Commentaire (s)Réagir