TEST: 2283

L’Etna en éruption depuis quelques jours

Par Fiona Lebert | Publié le 18/02/2021 à 12:48 | Mis à jour le 18/02/2021 à 12:51
Etna

Depuis plusieurs jours, le volcan sicilien de l’Etna est en éruption. Les importantes coulées de lave et de cendres ont obligé l’aéroport de Catane de fermer. Les coulées étant orientées vers la vallée de la Bove, cet événement est heureusement sans danger pour les habitants et leurs maisons.

 

En effet, dans les journées du 15 et du 16 février, l’éruption extraordinaire du volcan a recouvert de cendres rouges et de lapilli la ville des Catane et les autres municipalités de l’Etna. L’aéroport a ainsi été contraint à fermer, et des ouvriers des pistes ont travaillé sans cesse afin de permettra sa réouverture. Toute la nuit, six balayeuses, deux véhicules d’assistance technique et dix unités ont œuvré à retirer les dizaines de tonnes de lave.

Cette éruption est sans doute la plus spectaculaire depuis de nombreux mois, avec les fontaines de laves qui en sortent, les nuages de cendres qui se déplacent, les morceaux de cendre de la taille de la grêle, et les tremblements et grondements du volcan. Pour l’instant, celui-ci ne semble pas se calmer.

Des mesures ont été prises pour limiter les dangers pour les habitants. Il est désormais interdit de circuler dans la ville de Catane à vélo, moto, scooter, ou tout autre véhicule à deux roues, et les voitures ne doivent pas dépasser la vitesse de 30km/h. Les rues sont en effet couvertes d’une épaisse couche de cendres, dangereuse pour la circulation routière. Enfin, les citoyens sont tenus de déposer les déchets de cendres retrouvés chez eux dans des conteneurs prévus à cet effet. Il leur est recommandé de limiter les déplacements et de rester prudents.

Aujourd’hui encore, les fontaines de lave jaillissent toujours, atteignant même 500m de hauteur. Les coulées continuent cependant de se déverser dans la vallée et cela reste sans danger pour les habitants, mais ceux-ci doivent vivre avec les nuages de cendres au-dessus de chez eux.

Sur le même sujet
Fiona

Fiona Lebert

Fiona est en troisième année à Sciences Po Paris, elle effectue un stage de 4 mois au Petit Journal de Rome.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale