Jeudi 22 avril 2021

l'Exposition Josef Koudelka à l'Ara Pacis

Par Roxane Garoscio | Publié le 25/02/2021 à 07:00 | Mis à jour le 25/02/2021 à 07:00
Jordanie, Amman, citadelle d'Amman, 2012

Josef Koudelka, photographe renommé et à l’œil avisé, est exposé au musée de l’Ara Pacis jusqu’au 16 mai dans le cadre de l’exposition « Radici – Evidenza della storia, enigma della bellezza ». Cette rétrospective traverse près de trente ans de recherche et de labeur, un projet regroupant une vingtaine de pays méditerranéens, entre autres l’Italie, la Syrie, la Turquie et la Jordanie, et environ 200 sites archéologiques. Une programmation unique en son genre puisqu’elle est la seule à retracer cette analyse de l’artiste où, pas moins de 110 photographies de paysages, de détails et de ruines sont disposées.

 

Né en Tchécoslovaquie en 1938, Josef Koudelka s’initie à la photographie dès l’âge de 14 ans et décide de s’y consacrer professionnellement à partir de 1967. Après plusieurs années d’expérience et de voyages, il devient membre en 1971 de la célèbre agence Magnum Photos. Reconnu internationalement, il reçoit de nombreux prix notamment le Grand Prix national de la Photographie du Ministre de la Culture français. En 2019 est inaugurée à Prague la Fondation Josef Koudelka.

 

Koudelka

 

Koudelka

 

Sur les traces de sites archéologiques

Cette exposition grandiose propose au spectateur un voyage à travers le temps grâce à la vision du monde de l’artiste, par laquelle ses photographies en noirs et blancs rendent hommage aux vestiges du passé et témoignent de leurs immenses beautés. Un parcours entre les œuvres disposées de manière à ce que le spectateur se promène, à la recherche des perles rares et des détails sublimes des monuments et ruines de la Méditerranée. En effet, la disposition des cadres permet de diviser l’espace et d’errer entre les œuvres. Les visiteurs pourront observer les impressions en grand format des photographies, des paysages représentés à la fois sous forme panoramiques et en détails. L’intention de Josef Koudelka se concentre sur la manière de poser son regard et de photographier ces lieux, une étude qui s’intéresse également aux traces laissées par l’humanité et à la force de la Nature reprenant ses droits.

 

Koudelka

 

La rétrospective se conclut par la projection d’une vidéo documentaire réalisée en 2020 « Koudelka : Obbedire al sole » (Koudelka : obéir au soleil). Au cours de ce reportage, l’artiste explique comment la lumière produite par  les rayons du soleil joue un rôle capital pour la prise en photo des paysages. D’autre part, il démontre que la manière dont le photographe choisit de cadrer est fondamentale, un travail de précision permettant de capturer l’impression personnelle et de la transmettre au public.  

 

Informations pratiques

- « Josef Koudelka – Radici » du 1er février au 16 mai 2021 à l’Ara Pacis

- Horaires : du lundi au vendredi de 9h30 à 19h30 (dernière entrée une heure avant l’heure de fermeture)

- Nous vous conseillons de réserver votre billet en avance en ligne à travers le site officiel du musée

Photo profil PJ Roxane

Roxane Garoscio

Diplômée d'un Master en Littérature Comparée, apprentie journaliste et reportrice, Roxane est passionnée par la littérature et l'écriture. Curieuse, investie et attentive, elle s'intéresse principalement aux sujets de société, à l'actualité et la culture
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

MEDIAS

Fill’expat: le podcast au féminin pour sauter le pas de l’expatriation

Fill’expat, c’est le podcast francophone qui donne les clés pour s’expatrier. Toutes les semaines, Kelly Barichello interroge des femmes francophones qui ont fait le choix de s’installer à l’étranger.