Les 9 vies d’Ezio

Par Roxane Garoscio | Publié le 24/05/2021 à 07:00 | Mis à jour le 24/05/2021 à 10:19
Couverture d'un livre avec son titre

Les 9 vies d’Ezio, le dernier roman de Jean-Marie Darmian, nous transporte au XXème siècle, débutant sur des prémisses de la première guerre mondiale, en passant par les années 50 jusqu’à la fin de l’ère, dont l’histoire est portée par le personnage éponyme. Un récit parcourant les événements de notre histoire sous un point de vue particulier, celui d’Ezio, jeune immigré italien à peine arrivé en France. Une existence condensée entre années de luttes et  espoirs, défaites et victoires, une vie aux 9 facettes.

 

Du Piémont aux campagnes françaises

Ce roman aux aspects historiques, plonge le lecteur dans la réalité des foyers italiens immigrés en France ayant fuient la pauvreté et la misère, des générations d’hommes et de femmes rêvant d’un avenir meilleur et plus stable. La narration sincère et descriptive met en lumière les différentes difficultés auxquelles les familles italiennes sont confrontées : rejet, mauvais traitement, difficultés financières mais pas seulement puisque le début du siècle est également marqué par la guerre et la fuite du fascisme. Ezio Baziani, encore jeune garçon, perçoit peu à peu les différents conflits qui finiront par déchirer sa propre famille. Jeune homme au fort caractère, il n’abandonne jamais.

 

« Peu importe la longueur du voyage Ezio jubile car il a besoin vital de se remplir l’esprit de l’âme de Postua et de l’air du Piémont. Il le sent, ça lui manque. Il en profitera donc encore un été. Un séjour intense, serein, affectueux, générant un sentiment exceptionnel de liberté. Là-bas il emmagasine l’énergie et respire un autre parfum de vie. »

 

Entre roman d’apprentissage et récit historique, Les 9 vies d’Ezio illustre des existences combattant sans cesse, à bout de souffle. Le personnage principal, faisant partie de cette jeune génération d’immigrés italiens, parvient malgré les épreuves et conflits à se frayer un chemin et construire un avenir aux diverses silhouettes.

 

« Quelques semaines plus tard, une nouvelle existence débute. Elle ara une autre saveur. Même s’il continue à tout partager aux côtés de Gesuina, dans le froid, la chaleur, le vent, la pluie, sous le soleil ardent, avec une insouciance d’autant plus légère qu’il n’a jamais connu une autre existence, le « bambino » a changé son approche au quotidien. »

 

Sur le même sujet
Photo profil PJ Roxane

Roxane Garoscio

Secrétaire de rédaction du Petit Journal, Roxane est passionnée par la littérature et l'écriture. Curieuse, investie et attentive, elle s'intéresse principalement aux sujets de société, à l'actualité et la culture.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale