Lundi 28 septembre 2020

Sièges-auto anti-oubli : à partir du 6 mars, les sanctions en Italie

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 06/03/2020 à 09:08 | Mis à jour le 06/03/2020 à 09:13
Photo : @jeanvdmeulen Pixabay
Siege auto capteur

L’Italie est le premier pays à avoir rendu obligatoire les dispositifs anti-oubli pour les automobilistes qui voyagent avec des enfants de moins de 4 ans. A partir du 6 mars, les sanctions pour les réfractaires.

En Italie, depuis le 7 novembre 2019, voyager avec un dispositif d’alerte, permettant de ne pas oublier son enfant dans la voiture, est devenu obligatoire. Et à partir du 6 mars 2020, les sanctions deviennent obligatoires pour tout contrevenant voyageant avec un mineur de moins de 4 ans. En cas de transgression, l’amende peut aller de 83 à 323 euros et coûter 5 points de permis.
En cas de deux infractions en deux ans, le conducteur risque la suspension du permis de 15 jours à deux mois.

Quel dispositif

Le dispositif anti-oubli doit s’activer automatiquement, sans qu’il soit nécessaire de l’allumer manuellement à chaque voyage. Il émet une alarme visuelle et acoustique, audible à l’intérieur mais aussi à l’extérieur de la voiture, si l’enfant a été « oublié ». Il est possible d’acheter l’accessoire – une sorte de petit coussin doté de capteurs qui relèvent le poids du bébé – à intégrer au siège-auto. Les nouveaux modèles sont déjà construits avec la technologie intégrée.

Il est possible de demander un bonus de 30 euros (en ligne), à utiliser dans les 30 jours de l’émission du bon, dans les magasins conventionnés.

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

AFD - « L’Atlas invite à porter un regard nouveau sur l’Afrique »

A l'occasion de la sortie de l'Atlas de l'Afrique, Rima Le Coguic, directrice Afrique de l’AFD, aborde avec nous l’avenir du continent, ses défis et ses voies de développement.