Mercredi 17 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Interview saint Valentin : le quotidien dans un "couple transalpin"

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 13/02/2018 à 20:57 | Mis à jour le 14/02/2018 à 08:22
saint valentin milan

Rencontre avec Christophe et Cinzia, un heureux couple mixte qui vient tout juste de fêter ses 15 ans de relation. Ils nous racontent comment les différences culturelles peuvent s’immiscer dans un couple franco-italien au quotidien.

 

Lepetitjournal Milan : Quand et comment avez-vous rencontré votre partenaire ?

Christophe : C’était en 2003, cela faisait déjà deux ans que j’habitais en Italie. A l’époque, je travaillais pour une société française, je m’occupais de la formation des nouveaux employés. Et Cinzia est passée entre mes mains, pour la formation.
Cinzia : Le coup de foudre a été assez immédiat de ma part, d’autant que j’ai toujours un peu eu le mythe du français. Et l’attirance a rapidement été réciproque.

Dans la vie quotidienne, vos différences culturelles se remarquent-elles et posent-elles parfois problème ?

Christophe : On les ressent parfois oui, mais elles ne posent pas de problème entre nous. Elles peuvent en causer avec la belle-famille (italienne) en revanche ! Un exemple : en bon français laïque que je suis, je considère inconcevable l’enseignement religieux à l’école publique. Or, au moment de l’inscription de l’enfant, en Italie, il est nécessaire de cocher une case pour signifier que l’on refuse cet enseignement. Cela n’a pas du tout été compris par ma belle-famille, plutôt traditionnelle sur ce plan-là.

Qu’est-ce qui vous a le plus séduit dans la culture de votre partenaire ?

Christophe : J’apprécie particulièrement le fait que les Italiens se montrent très accueillants et chaleureux. Quand j’ai commencé à travailler en Italie, comme commercial, je parlais deux mots d’italien. Pour autant, en rendez-vous, mes interlocuteurs prenaient toujours le temps de me recevoir alors qu’ils devaient comprendre un quart de ce que je disais ! Un Français ne se serait jamais montré autant disponible.
Cinzia : Depuis toute petite je suis attirée par la France, de façon inexpliquée. Puis après avoir travaillé un an à Paris, j’ai adoré la façon de vivre des Français mais surtout le fait que contrairement aux Italiens, ils ne jugent pas sans cesse sur l’apparence. Un Italien observe et critique toujours la façon dont l’autre est habillé ! Un Français lit l'autre, il est plus vrai et ne craint pas de savoir s’il est habillé "comme il faut" ou ne se pose pas la question "qu’est-ce qu’ils vont penser ?".

Et le moins ?

Christophe : ça peut sembler un peu cliché mais je dirais le fait que les Italiens se croient plus malins que les autres. Un exemple parmi tant d’autres : les assurances de voitures. Ils pensent frauder l’assurance en gonflant les réparations. Et résultat, en Italie, les assurances coûtent trois fois plus cher qu’ailleurs.
Cinzia : Les Français se plaignent tout le temps, souvent de manière exagérée ! Ils ne se rendent pas compte que leur pays leur offre beaucoup.

Avez-vous rencontré des problèmes d’acceptation ou de compréhension de votre couple mixte dans votre entourage ?

Cinzia : Non pas vraiment, mis à part que les Français ont du mal à prononcer mon prénom ! Sinon, toujours au sein de ma famille, plusieurs ne comprennent pas que l’on réalise certains de nos projets en France et non en Italie, comme la célébration de notre mariage. La raison était pourtant simple : le prêtre italien refusait de nous marier car nous habitions déjà ensemble avant de nous marier…

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir