Jeudi 21 mars 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

AERA C – Rappels de fonctionnement trois ans après sa mise en place

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 22/01/2015 à 23:30 | Mis à jour le 23/01/2015 à 00:56

Trois ans après le début de sa mise en place, l'Area C, une zone de Milan où la circulation est fortement contrôlée, a permis de dégorger le centre-ville. La municipalité a comptabilisé une baisse de 25 millions des passages de véhicules, depuis son lancement. L'occasion pour lepetitjournal.com de vous rappeler son fonctionnement.

L'Area C, qu'est-ce que c'est ?

Vous rouliez tranquillement dans le centre de Milan, et soudain on vous colle une multa (une amende) ! Si vous l'ignorez encore, tous les véhicules n'ont pas accès au centre-ville de Milan. Depuis 3 ans, ce péage urbain (congestion charge) réglemente l'accès à la Zone à trafic limité (ZTL) Cerchia dei Bastioni. Délimitée par 43 portes avec des caméras de vidéo surveillance, l'Area C est active en semaine les lundis, mardis, mercredis et vendredis de 7h30 à 19h30 et les jeudis de 7h30 à 18h.

Qui y a accès ?

Les véhicules électriques et les deux roues, même motorisés, peuvent vaquer tranquillement à leurs occupations. Ils ont un libre accès à la zone. Il en est de même jusqu'à la fin de 2016 pour les véhicules hybrides, bi fuel, alimentés au méthane et au GPL. Aucune démarche n'est à effectuer, vous entrez dans la zone et la vidéo sait que votre véhicule correspond à l'un de ces critères !

L'accès est en revanche payant si vous possédez un véhicule essence Euro 1 ou un véhicule diesel Euro 4. La circulation est formellement interdite pour les véhicules diesel Euro 0, 1, 2 et 3, les véhicules essence Euro 0 et pour les véhicules excédant les 7,50 mètres de long.

Jusqu'à la fin de l'expérimentation, en décembre 2016,  les véhicules des résidents appartenant à la catégorie Euro 3 diesel, ceux dédiés au transport de l'eau et du gaz, les  services publics et pour les particuliers et les autocars touristiques, l'accès à l'Area C est gratuite.

Où acheter son billet ?

Si vous souhaitez entrer dans la zone, il faut se munir d'un ticket d'entrée de 5? (2 ? pour les résidents après inscription), valable une journée. Achetez-le aux parcmètres, dans les kiosques, dans les tabacs, ou encore à un point ATM (la société milanaise de transport public). Les distributeurs automatiques de la Banque Intesa Sanpaolo en proposent également. Vous pouvez aussi vous en procurer en ligne sur ce site Internet d'Area C dans la section Servizi online ou par téléphone. (+ 39.02.48684001).

Une fois le ticket acheté, il doit être activé jusqu'à minuit le jour suivant votre passage dans l'Area C. Pour cela, l'envoi d'un sms suffit. Vous pouvez également appeler le centre d'appels, vous rendre sur le site Internet ou bien auprès des bureaux de la Mairie de Milan. 

Des résultats concluants

Depuis sa mise en place, on estime que 25 millions de passages ont été évités. La mairie se félicite des résultats. L'adjoint aux Transports, Pierfrancesco Maran, déclare d'ailleurs que la mesure est "très efficace. Milan est plus durable grâce au système de limitation du trafic, au sharing et aux transports publiques.?

En 2014, on estime que 38.000 voitures de moins sont entrées, chaque jour, dans le Cerchia dei Bastioni, en comparaison avec l'année 2011. Une amélioration remarquable a été enregistrée au niveau des émissions de polluants atmosphériques. En 2014, les émissions de PM10, des particules fines, ont chuté de 38%, par rapport à 2010. Milan souhaite poursuivre dans sa lancée en favorisant le développement du réseau de transport public et en repérant des ressources pour la "mobilité douce" comme les pistes cyclables, les rues piétonnes, ou les zones 30.

Toinon Debenne (Lepetitjournal.com de Milan) - vendredi 23 janvier 2015

Retrouvez nos articles de la rubrique "Communauté"

Recevez gratuitement tous les matins l'actu des Français et francophones de Milan !

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet