Sicile : Elon Musk appelé à racheter la Scala dei Turchi

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 05/05/2022 à 18:21 | Mis à jour le 05/05/2022 à 18:27
scala dei turchi

Le propriétaire du célèbre pan de falaise ne parvient plus à gérer son bien sans l’aide des pouvoirs publics. Pour faire réagir, il met la Scala aux enchères et appelle l’entrepreneur à l’acquérir.

 

C’est l’une des merveilles naturelles les plus touristiques d’Italie. La Scala dei Turchi, falaise de marne blanche du sud-ouest de la Sicile, accueille chaque jour sur ses marches des centaines de visiteurs venus admirer la mer. Le propriétaire des lieux, Ferdinando Sciabarrà, a déclaré en début de semaine qu’il était contraint de mettre son bien aux enchères, regrettant que les pouvoirs publics ne l’aident pas à l’entretenir. Provocateur, le retraité sicilien a désigné celui qui serait, selon lui, l’acquéreur idéal : il s’agit du multimilliardaire américain Elon Musk, qui a récemment fait parler de lui en rachetant Twitter pour 44 milliards de dollars.  

Pourquoi vouloir se débarrasser de la Scala dei Turchi ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, la partie supérieure de la célèbre falaise est effectivement un bien privé. S’il a fallu des décennies de procédures pour que Ferdinando Sciabarrà en soit reconnu propriétaire par le Tribunal d’Agrigente, l’ancien fonctionnaire de la chambre de commerce locale affirme aujourd’hui ne plus être en mesure d'entretenir le site de manière autonome.

En effet, la gestion de la Scala dei Turchi exige des opérations de sécurité et d'entretien qui impliquent selon lui un degré de responsabilité et des coûts trop importants pour être assumés par un seul homme. Afin de préserver cette merveille naturelle et d’y garantir un accès sûr pour les touristes à l’aube de la saison estivale, il est plus que jamais nécessaire d’empêcher l’effritement de la roche et les glissements de terrain qui s’en suivent. Il y a quelques mois, The Guardian relevait un autre exemple de dégât causé à la falaise : lorsque sa paroi blanche avait été vandalisée à la poudre rouge, suscitant l’indignation des représentants locaux.


L’abandon de la falaise et de ses propriétaires par les pouvoirs publics

Pour autant, Ferdinando Sciabarrà affirme que la région et la municipalité de Realmonte, où se trouve la Scala dei Turchi, ne font pas assez pour protéger le géant de marne blanc. De multiples réunions se sont tenues avec les différentes administrations territoriales pour discuter de la gestion de la falaise. Mais selon le propriétaire du site, elles n'ont abouti qu’à des paroles en l’air.

Lui et sa fille Angela auraient, d’après les déclarations de cette dernière, tenté de faire don de leur pan de la Scala à la municipalité, qui n’était cependant pas intéressée. Lorsqu’ils ont essayé, par la suite, de confier leur propriété à une association environnementale, ils en auraient également été empêchés.


L’appel à Elon Musk : provoquer pour faire réagir les collectivités

De son incapacité à assurer la gestion de ce bien monumental et de la procrastination des pouvoirs publics à l’égard du dossier est née l’idée provocatrice des Sciabarrà : celle de mettre leur portion de falaise aux enchères et d’appeler le célèbre entrepreneur à l’acheter, la valoriser et la mettre en sécurité. « Si les institutions siciliennes n'en sont pas capables, alors quelqu'un comme Musk est le bienvenu », a déclaré le propriétaire au Corriere della Sera, « à condition qu'il le mette gratuitement à disposition, comme nous l'avons toujours fait ».

Braquant ainsi les projecteurs sur la négligence avec laquelle il juge que le patrimoine naturel est traité en Sicile, les déclarations de Ferdinando Sciabarrà ne sont pas passées inaperçues. La maire de Realmonte, Sabrina Lattuca, s’est empressée de répondre qu’il existait des accords en cours visant à améliorer la gestion de la Scala et qu’elle prévoyait de prochaines améliorations, sans mentionner lesquelles. De son côté, l’administration régionale s’est ouvertement opposée au projet de vente, affirmant que tout serait fait pour trouver une solution.

Luz Escoubes

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale