L’Italie face à un retour à la hausse du chômage

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 02/02/2021 à 10:23 | Mis à jour le 02/02/2021 à 17:20
chômage italie travail

Les chiffres de l’Institut national des statistiques sur l’année 2020 photographient l’impact de la crise sanitaire sur l’emploi, particulièrement marqué en décembre avec un retour à la hausse du chômage.

La situation de l’emploi a nettement empiré en décembre 2020 en Italie. Quelque 101.000 postes de travail sont partis en fumée en un mois. Il s’agit essentiellement de suppressions d’emploi qui ont touché les femmes (99.000 au total), soit 98% des nouveaux chômeurs, et les moins de 50 ans. Le taux de chômage est ainsi remonté à la hausse en décembre, à 9%, soit 0,2 points de plus par rapport au mois précédent, selon les chiffres de l’Istat. Avec une augmentation plus forte encore chez les 15-25 ans (+0,3 point en un mois), le taux de chômage des jeunes frôle de nouveau les 30%.
Parallèlement, le taux d’emploi de la population active est descendu à 58% en décembre, soit 0,9 point de moins que son niveau d’avant la pandémie de coronavirus déclarée en février 2020.

Plus précisément, 426.000 emplois ont été perdus en un an malgré le blocage des licenciements, encore en vigueur jusqu’au 31 mars 2021.  
L’Istat pointe du doigt les 25-49 ans qui ont subi davantage la pandémie comme un tsunami, les travailleurs indépendants et ceux bénéficiant de contrats à durée déterminée.
Les mesures d’urgence mises en œuvre par le gouvernement dès de le début de l’urgence sanitaire ont pour l’heure sauvegardé le travail salarié, mais elles ont produit peu d’effet sur la vaste catégorie de travailleurs indépendants et précaires qui compte plus de 600.000 actifs en moins depuis février.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale