Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 2
  • 0

Les meilleures villes d’Italie où vivre et voyager pour le climat

Dans quelles villes d’Italie aller pour s’assurer un confort climatique ? Il Sole 24 Ore a établi un classement de 107 villes italiennes déterminant la qualité de vie selon la météo des 10 dernières années.

immeubles le long de la mer en italieimmeubles le long de la mer en italie
Bari, dans la région des Pouilles (Italie) | Photo de paolo andriani sur Unsplash
Écrit par Lepetitjournal Milan
Publié le 31 mars 2024, mis à jour le 6 mai 2024

Les températures, les heures de soleil, les jours de pluie et les événements climatiques extrêmes contribuent au bien-être et à la qualité de vie dans une ville plutôt qu’une autre. Il Sole 24 Ore en a établi un nouveau classement, fondé sur l’analyse de 107 villes italiennes passées à la loupe selon dix paramètres qui mesurent les conditions du « beau temps ». Le nouveau classement résulte de la mise à jour des données fournies par le spécialiste météo 3bmeteo sur la période 2013-2023.


Le confort climatique en 10 paramètres

Comment qualifier le bien-être climatique ? La rédaction du Sole 24 Ore a identifié 10 indices, tels que le nombre d’heures moyen de soleil par jour, fixé à 8h30 ; neuf jours de précipitations extrêmes par an ; un nombre de jours de pluie limité à 74 sur 365.
Si le paramètre pluviométrie récompense les lieux comptant peu de jours de pluie, il pénalise toutefois les zones les plus sèches souffrant d’un déficit de pluie engendrant une sécheresse, en appliquant un coefficient négatif dans le calcul du score.

Le classement des villes où il fait bon vivre en Italie

C’est dans les Pouilles, à Bari, où l’on vit le mieux pour la météo au regard de l’analyse des paramètres sur la période 2013-2023. Ce sont d’ailleurs les villes du Sud de l’Italie qui priment dans le top 10 du classement : Barletta-Andria-Trani dans les Pouilles (3e), Catane en Sicile (4e), Pescara dans les Marches (5e), Chieti dans les Abruzzes (7e), Brindisi dans les Pouilles (8e), Agrigente en Sicile  (9e), Cagliari en Sardaigne (10e).
A la 6e place, c’est Livourne, ville portuaire du centre de l’Italie (Toscane) qui se distingue.

Les villes italiennes à éviter pour le climat

A l’opposé, en queue de classement, Belluno (Vénétie) se distingue pour ses conditions météorologiques peu clémentes : seulement 6,7 heures de soleil par jour contre une moyenne nationale de 7,8 ; des journées très froides ; un taux d’humidité très élevé (supérieur à 70) 255 jours par an.
La fin du classement est occupée principalement par des villes de la pianura padana (plaine du pô), et notamment Alessandria (106e), Pavie (105e), Crémone (104e), Piacenza (102e), Lodi (101e), Asti (100e) et Ferrare (99e).
Mieux vaut éviter Lecco pour la pluie : la ville lombarde compte 122 journées pluvieuses par an.
Rovigo (Vénétie) est par ailleurs la ville connaissant le plus de jours de brouillard (plus de 57 par an). Verbania dans le Piémont est celle subissant la plus grande fréquence de précipitations extrêmes, suivie par Varèse et Côme (Lombardie).

Parmi les grandes villes, Rome arrive à la 25e place, suivie de Naples (26e), Venise (32e), Gênes (43e), alors que Milan n’occupe que la 86e place du classement.

 

Sujets du moment

Flash infos