TEST: 2275

L’Italie impose l’obligation vaccinale aux plus de 50 ans

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 05/01/2022 à 21:59 | Mis à jour le 05/01/2022 à 22:05
gens qui marchent dans la rue à milan avec leur masque

La course du variant Omicron a convaincu le gouvernement italien à serrer de nouveau la vis pour freiner la nouvelle vague. L’obligation vaccinale est imposée à toutes les personnes de plus de 50 ans, jusqu’au 15 juin 2022. Le nouveau décret modifie par ailleurs les règles de gestion des cas contacts à l’école.

 

Le spectre de l’obligation vaccinale rodait depuis quelques semaines en Italie. C’est à l’unanimité que le gouvernement a décidé de serrer la vis en ce sens mercredi soir, face à la flambée des chiffres sur la pandémie, alimentés par le variant Omicron.  Près de 190.000 nouveaux cas ont été dénombrés au cours des dernières 24 heures, ainsi que 231 décès. Réuni en conseil des ministres, le gouvernement italien a introduit l’obligation vaccinale en ciblant la classe d’âge des plus de 50 ans. L’obligation vaut jusqu’au 15 juin.

L’obligation vaccinale en pratique : le recours au pass sanitaire

L’obligation concerne bien une tranche d’âge entière, quelle que soit la situation des personnes visées (chômeurs, retraités ou travailleurs). Mais à partir du 15 février, tous les travailleurs de plus de 50 ans, aussi bien dans le secteur public que privé, devront présenter un pass sanitaire renforcé pour travailler. Ce dernier ne peut être obtenu qu’après vaccination ou guérison de Covid. A défaut, le salaire sera suspendu, mais le poste de travail restera maintenu. Le travailleur sera alors considéré comme « absent injustifié ». L’accès au lieu de travail sans certificat de vaccination ou de guérison fait encourir le risque d’une amende de 600 à 1.500 euros.

Pour accéder aux banques, centres commerciaux et magasins, les non vaccinés pour se prémunir d’un pass sanitaire simplifié, c’est-à-dire qui peut être obtenu avec un test anti-Covid négatif. Rappelons que pour les autres activités (accès aux transports publics, restaurants, cinéma…), le pass sanitaire renforcé est requis à partir du 10 janvier.
La mesure a été décidé pour réduire la pression sur les hôpitaux, sachant que « deux tiers des malades de covid hospitalisés ne sont pas vaccinés », a souligné le ministre de la Santé Roberto Speranza.

Plus de 2,3 millions de personnes de plus de 50 ans, non vaccinés, sont concernées par la nouvelle mesure restrictive.

Nouvelles dispositions en vue du retour en classe

Alors que les élèves italiens retournent à l’école le 10 janvier, le décret modifie les règles de gestion des cas positifs en classe. A la maternelle, un sel cas positif suffit à fermer la classe pendant 10 jours. En primaire, avec un seul cas de covid, la classe reste en présence. Mais à partir de deux cas, la classe ferme et donne lieu à l’enseignement à distance. Au collège et lycée, l’enseignement à distance ne sera déclaré qu’à partir de quatre cas positifs dans la classe. Avec trois cas positifs, le nouveau protocole distingue désormais les vaccinés des personnes non vaccinées. Seuls les élèves vaccinés ou guéris depuis moins de 120 jours pourront rester en présence.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale