TEST: 2275

Inflation : Les 10 produits alimentaires ayant le plus augmenté en 2021 en Italie

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 23/01/2022 à 21:45 | Mis à jour le 23/01/2022 à 21:53
Photo : Filiz Elaerts on Unsplash
étale de fruits et légumes au marché(1)

L’inflation a connu un record en 2021 en Italie, mais l’énergie n’est pas la seule concernée. Le prix du chariot de course a lui aussi grimpé, et principalement 10 produits alimentaires au cours des 12 derniers mois.

 

En décembre 2021, l’inflation a augmenté de 3,9% par rapport à décembre 2020, selon l’Institut national des statistiques (Istat). La hausse enregistrée l’année dernière, 1,9% sur un an, résulte avant tout de la flambée du prix de l’énergie (14,1%), mais elle est aussi alimentée par une augmentation du prix de nombreux produits alimentaires. « Un mélange explosif entre climat et énergie s’abat des champs à la table », a réagi la Coldiretti, principale association agricole en Italie.

Faire ses courses coûte plus cher en Italie. Le panier moyen de courses a augmenté de 129,09 euros pour un couple sans enfant de moins de 35 ans, de 195 euros pour un couple avec un enfant, et de 217 euros pour une famille avec deux enfants, d’après les données élaborées par l’Union nationale des consommateurs.

Fruits, légumes et poisson : le top 10 des aliments ayant le plus augmenté en Italie

-    Poires : +30%
-    Huile alimentaire (autres que l’huile d’olive) : +20,1%
-    Légumes cultivés (aubergines, courgettes, concombres…) : +17,5%
-    Pâtes : +10,8%
-    Fruits de mer frais : +9,4%
-    Crustacés frais : +8,1%
-    Légumes frais : +7,2%
-    Pêches : +7%
-    Huile d’olive : +6,2%
-    Farine et céréales : +5,1%

La production agricole et alimentaire a directement souffert de la hausse des prix de l’énergie, dès lors que le secteur absorbe « plus de 11% des consommations énergétiques industrielles », souligne la Coldiretti.

En cause également, la chute de récolte de certains produits, comme celle des poires qui a baissé de 64% en un an à cause de conditions climatique difficiles, et notamment les gelées printanières l’année dernière.

La récolte du riz a aussi baissé de 25%, celle du blé de 10%, des fruits en général de 15% et la production de vin de 9%.

Et à cause de coûts de production toujours en hausse, l’inflation ne devrait pas s’arrêter là. Cette année par exemple, les producteurs de blé doivent dépenser 400 euros de plus par hectare, indique la Coldiretti.  De quoi engendrer, à court terme, une possible hausse de 38% du prix des pâtes.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale