Jeudi 29 juillet 2021

Evolution de la pandémie et défi vaccinal de l’Italie en avril

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 04/04/2021 à 22:11 | Mis à jour le 06/04/2021 à 09:21
Le grand canal de Venise en Italie

La zone rouge a été confirmée pour 9 régions de la Botte à partir du 6 avril. L’épidémie amorce un ralentissement, aussi en Lombardie, mais la pression sur les hôpitaux continue à augmenter.

Après un week-end de Pâques blindé en rouge sur tout le territoire, le nouveau Dpcm valable jusqu’au 30 avril entre en vigueur, en même temps que la nouvelle répartition des zones à risque basée sur le rapport épidémiologique hebdomadaire rendu public vendredi dernier.

Alors que l’Italie vient de passer la barre des 110.000 morts de Covid depuis le début de la pandémie, l’Institut supérieur de la Santé indique une diminution de l’indice de contagion national à 0,98 (contre 1,08 la semaine précédente), mais onze régions restent au-dessus du seuil de 1. L’incidence baisse également légèrement, passant à 232 cas sur 100.000 habitants (contre 240, sept jours plus tôt). Pour autant, le taux d’occupation des lits en thérapie continue à augmenter en grimpant à 41%, soit bien au-delà du seuil critique établi à 30%.

Les raisons qui font espérer le « orange » à la Lombardie

L’amélioration permet à trois régions – la Vénétie, les Marches et la Province autonome de Trente - d’être promues en zone orange (risque intermédiaire). Neuf régions sont confirmées en zone rouge (risque élevé) : le Piémont, l’Emilie-Romagne, la Toscane, la Campanie, la Calabre, le Frioul-Vénétie-Julienne, les Pouilles, la Vallée d’Aoste et la Lombardie. Cette dernière voit son indice de contagion (Rt) diminuer à 0,89, mais le coronavirus touchait encore 269 personnes sur 100.000 habitants jeudi, mais 258 samedi. Il faudra attendre le prochain rapport épidémiologique du 9 avril pour savoir si les restrictions les plus sévères resteront en vigueur jusqu’au 18 avril ou pourront être allégées dès le 12. Pour cela, l’incidence du virus doit passer sous la barre des 250 cas pour 100.000 habitants.
Au cours de la semaine dernière, seules quatre provinces lombardes sont restées sous ce seuil : Bergamo, Lodi, Milan et Pavie.

Plan vaccinal : le nouvel objectif à atteindre de l’Italie

Sur le front de la vaccination, l’Italie en est à une moyenne actuelle de plus 240.000 doses de vaccin par jour. L’objectif des 300.000 doses quotidiennes, qui aurait en principe déjà dû être atteint fin mars selon le dernier plan national, devrait être rejoint à la mi-avril, a déclaré au Corriere della Sera le commissaire à l’urgence, le général Francesco Figliulo. L’objectif des 500.000 doses a quant à lui glissé à la fin avril. « Fin septembre, la campagne sera bouclée », assure le général expert en logistique. Pour l'heure, quelque 11 millions de personnes ont reçu un vaccin Covid, sur une population de 59,6 millions.
Le plan du commissaire Figliuolo porte notamment un œil attentif à la Lombardie qui, avec ses quelque 10 millions d’habitants, regroupe un sixième de la population de la Péninsule.

 

Nous vous recommandons
lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir