Vendredi 14 mai 2021

Les nouvelles restrictions adoptées pour l’Italie jusqu’au 30 avril

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 31/03/2021 à 22:21 | Mis à jour le 01/04/2021 à 10:06
mesures anti covid italie avril

Le gouvernement Draghi a adopté mercredi soir les nouvelles mesures anti-Covid qui régiront le quotidien en Italie du 7 au 30 avril. La réouverture partielle des écoles est confirmée, malgré des restrictions blindées.

En avril, l’Italie perd une tonalité de zone à risque. La Péninsule sera rouge et orange (où les restrictions sont les plus strictes), mais la zone jaune suspendue, excluant ainsi la réouverture des bars et des restaurants.
En clair, toutes les restrictions aujourd’hui en vigueur sont confirmées dans le nouveau décret du président du conseil des ministres (Dpcm) en vigueur du 7 au 30 avril.

Réouverture partielle des écoles

La réouverture partielle des écoles en zone rouge – jusqu’à la première année de collège (prima media) – est toutefois confirmée à partir du 7 avril. En zone orange, la présence des élèves est assurée jusqu’à la troisième année de collège (terza media) et avec un minimum de 50% en présentiel au lycée.
Le décret ajoute une nouveauté : les présidents de région ne pourront déroger à la disposition en imposant des mesures plus restrictives, sauf en cas de particulière gravité par exemple due à la virulence du variant anglais du virus.

Visite aux amis et famille

En zone orange, mais pas en zone rouge, il reste toléré de se rendre dans des habitations privées pour rendre visite à de la famille ou des amis – dans l’enceinte de sa ville de résidence -, à raison d’une fois par jour et dans la limite de deux personnes maximum sans compter les mineurs de 14 ans.

Mobilité entre les régions et accès aux résidences secondaires

Le nouveau décret confirme l'interdiction de se déplacer entre régions (sauf motifs impérieux). Il reste toutefois possible de rejoindre sa résidence secondaire, même située en zone rouge. Les maires ou présidents de région pourront toutefois émettre des ordonnances plus restrictives, comme cela est le cas durant le week-end de Pâques.

Obligation vaccinale et sanctions

Les professionnels de santé, ainsi que les pharmaciens, auront l’obligation de se faire vacciner pour exercer la profession. Ceux qui refusent seront déclassés dans une fonction qui n’impose aucun contact ou le cas échéant, ils seront suspendus de leurs fonctions jusqu’à la fin du plan vaccinal.

Aucune dérogation automatique

La gouvernement Draghi a préféré une ligne stricte, sans fixer de paramètres permettant d’accéder à plus de souplesse. Un éventuel ralentissement des mesures dans des zones spécifiques, ne pourra être décidé qu’après délibération en conseil des ministres en fonction de la situation épidémiologique et l’avancée du plan vaccinal.

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir