Dimanche 20 septembre 2020

Eté 2020 : Une saison touristique à oublier pour l’Italie

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 10/09/2020 à 17:13 | Mis à jour le 10/09/2020 à 17:18
ile italie procida

Malgré une amorce de reprise en août, le Bel Paese a connu une économie touristique en berne en 2020, marquée par un écroulement du nombre de nuitées.

Malgré une amorce de reprise en août et une réouverture des frontières parmi les premières d’Europe (dès le 3 juin), l’économie touristique a été au plus bas cet été 2020. Le bonus vacances mis en place par le gouvernement italien n’aura pas suffit à sauver les structures du secteur qui ont enregistré 148,5 millions nuitées, soit 65 millions de moins qu’en 2019 (moins 30,4%) et des pertes s’élevant à 100 milliards par rapport à la même période en 2019. C’est le triste bilan dressé par Confturismo-Confcommercio, l’association représentative du secteur, qui appelle le gouvernement à apporter des « ressources adéquates », en ciblant notamment le Plan de relance.

Disparition de deux étrangers sur trois

Le Bel Paese a notamment souffert de la chute – moins 65,9% - des touristes étrangers. Cette baisse significative n’a pas été compensée par la hausse relative du tourisme local marquée par une présence italienne augmentée de 1,1% par rapport à 2019.
Les quelques touristes étrangers qui ont malgré tout voulu goûter aux douces vacances italiennes, provenaient principalement d’Allemagne, de France, des Pays-Bas, de Suisse, de l’Autriche et du Royaume Uni, rapporte la Confcommercio.

Et si toutes les régions de la Péninsule ont été touchées, ce sont les entreprises touristiques du nord du pays qui ont le plus souffert avec une baisse de leur chiffre d’affaire évaluée à environ 34,2%. Les entreprises des régions du centre ont connu une baisse de 31,3% alors que dans les régions du sud et les îles, la chute estimée à 20,4%, est plus contenue.

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir