Dimanche 15 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

PHOTO – Doisneau s’expose à Milan

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 20/02/2013 à 21:48 | Mis à jour le 08/02/2018 à 13:03

Après son succès au Palais des Expositions de Rome, avec une moyenne de plus de 1.000 visiteurs par jour dès les premières semaines, l'exposition rétrospective consacrée à Robert Doisneau ouvre aujourd'hui au Spazio Oberdan de Milan. Intitulée sobrement "Robert Doisneau, Paris en liberté", l'exposition est l'occasion de voir ou revoir plus de 200 photographies originales de l'un des photographes français les plus importants. Le Paris du XXe siècle immortalisé par son objectif est un voyage dans le temps dans la capitale française.

(credit photo : Il Bacio dell'Hotel de Ville, 1950_copyright © atelier Robert Doisneau)

Un demi-siècle de scènes parisiennes
L'exposition "Robert Doisneau, Paris en liberté" regroupe plus de 200 photographies prises par le célèbre photographe à Paris entre 1934 et 1991. Les clichés racontent plus d'un demi-siècle d'histoire de la Ville Lumière. Doisneau expose sa vision de Paris, ville qui a inspiré toute sa carrière.
Organisée par thèmes, l'exposition emmène les visiteurs dans une promenade passionnante le long de la Seine, dans les rues du centre et des faubourgs, les jardins mais aussi dans les bistrots, les galeries d'art et les ateliers de Paris. Dans ses photographies en noir et blanc, Doisneau fige pour l'éternité son sujet favori : les Parisiens. Il photographie les femmes, les hommes, les enfants, les animaux et rend compte de leur manière de vivre dans cette ville intemporelle. Il a transmis à la postérité l'image du Paris authentique aujourd'hui disparue et l'a fixée dans l'imaginaire collectif. Les photographies de Doisneau, ce sont les bistrots, les sans-abris, les anciens métiers, le marché des Halles mais aussi les cafés de Saint Germain-des-Prés à l'époque des existentialistes où se retrouvaient les intellectuels et les artistes des années 1950.
Ses œuvres les plus célèbres sont exposées comme "Le baiser de l'Hôtel de Ville", devenu symbole de son art et de la ville de Paris. La photo, prise en 1950 montre un couple s'embrassant devant l'Hôtel de Ville de Paris. Souvent considérée comme le signe de la capacité du photographe à figer l'instant, la photo n'a pourtant pas été prise au hasard. Doisneau a demandé au jeune couple de poser pour lui lors d'une séance photo destinée au magazine Life.

Doisneau, ambassadeur du dialogue international
Novo Umberto Mmaerna, vice-président et chargé de la Culture de la Province de Milan observe à juste titre que "Doisneau est le photographe des petits gestes, les humbles et les baisers des amants, des enfants qui jouent, les artistes du Paris d'antan". Il compte sur l'Exposition Universelle de 2015 pour donner un rôle clé à la culture et ouvrir Milan dans le dialogue international. L'objectif affiché est de construire l'exposition des cultures et l'exposition de Doisneau est en plein dedans.
L'exposition qui vient d'arriver au Spazio Oberdan de Milan a d'abord été présentée à l'Hôtel de Ville de Paris, au Mitsukoshi de Tokyo, au musée Isetan de Kyoto et au Palais des Expositions de Rome. Durant la durée, elle sera accompagnée d'une série de manifestations consacrées à Paris et à la photographie. C'est dans ce cadre que le festival « Paris au cinéma » présente jusqu'au 23 février des chefs-d'œuvre cinématographiques dont l'action se situe à Paris. Organisé par la Fondazione Cineteca Italiana, le festival propose la projection de "Ninotchka", "Zazie dans le métro", "A bout de souffle", "Les 400 coups", "Prix de beauté" et bien d'autres.

(credit photo : Pont d'Iéna, 1945_copyright © atelier Robert Doisneau)


L'exposition Robert Doisneau, Paris en liberté est une collaboration à l'initiative de la Province de Milan, l'Atelier Doisneau mais aussi Fratelli Alinari, fondation pour l'Histoire de la photographie fondée en 1852 et de Cività, association qui œuvre pour la valorisation du patrimoine. Le tout étant coordonné par la Ville de Paris.

Robert Doisneau naît le 14 avril 1912 à Gentilly au sein d'une famille bourgeoise. Il étudie les Arts graphiques à l'Ecole Estienne. En 1931, il devient l'opérateur d'André Vigneau avec qui il découvre la Nouvelle Objectivité photographique. Il vend son premier reportage photographique en 1932.
En 1934, il est embauché comme photographe industriel par Renault. Licencié en 1939, il intègre l'agence Rapho mais son premier reportage est interrompu par la déclaration de la guerre et la mobilisation générale. Après la Seconde Guerre mondiale, il devient photographe indépendant et intègre officiellement l'agence Rapho en 1946.
Il réalise de nombreux reportages à Paris, en province et à l'étranger qu'il publie dans des magazines comme Life, Paris Match, Point de vue, …
A partir de 1947, il publie une trentaine d'albums dont La banlieue de Paris. Il travaille pour Vogue de 1948 à 1953.
Robert Doisneau remporte de nombreux prix comme le prix Kodak en 1947 et le prix Niepse en 1956.
Il meurt le 1er avril 1994 à Montrouge. La même année, le festival des Rencontres d'Arles présente Hommage à Robert Doisneau.

(credit photo : Autoportrait au Rolleiflex, 1947_copyright © atelier Robert Doisneau)

 

 



Informations pratiques :    
Spazio Oberdan, Viale Vittorio Veneto, 2, 20124 Milano - Du 20 février au 5 mai 2013

Aurélien Bureau (LePetitJournal.com de Milan) – jeudi 21 février 2013

Lire aussi :
EXPO - Robert Doisneau, Dal mestiere all'opera et Palm Springs 1960

Retrouvez nos articles de la rubrique "Culture"
Recevez gratuitement tous les matins l'actu des français et francophones de Milan !

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet