Dimanche 25 octobre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Le DAEFLE : la formation prête à l’emploi pour enseigner le FLE

Par CNED | Publié le 28/01/2020 à 17:00 | Mis à jour le 28/01/2020 à 17:00
Photo : Fanny Carril
DAEFLE formation

Vous êtes à la recherche d’une formation diplômante, facile d’accès et prête à l’emploi pour devenir enseignant de Français langue étrangère dans le cadre de votre projet d’expatriation ? Le DAEFLE (Diplôme d’aptitude à l’enseignement du FLE) est le fruit du partenariat né en 1999 entre le CNED et l’Alliance française Paris Ile-de-France. Cette formation dispensée entièrement à distance, permet d’accéder au métier d’enseignant de FLE en moins d’un an.

 

Fanny Carril, Responsable de formation - Chargée de parcours de formation FLE & Langues au CNED, nous en dit plus.

 

Lepetitjournal.com : À quels profils s’adresse la formation DAEFLE ?

Fanny Carril : Le DAEFLE s’adresse à toute personne francophone qui souhaite enseigner le Français langue étrangère, en France ou à l’international. Il s’adresse également aux enseignants de FLE déjà en activité qui souhaitent actualiser ou approfondir leurs compétences, obtenir un diplôme pour certifier celles-ci, ou qui désirent se spécialiser vers l’enseignement du FLE à un public précis, en choisissant l’un des modules de spécialisations (Enseigner le français aux adultes peu ou pas scolarisés (migrants) ; Enseigner le FLE aux enfants ; Enseigner le Français sur Objectif Spécifique, ou encore Intégrer le numérique en classe de FLE).

Les enseignants de FLE déjà en poste peuvent ainsi booster leur carrière en suivant uniquement l’un de ces modules de spécialisation, et obtenir une attestation de suivi au terme de leur parcours.

Le DAEFLE est une formation multi-supports, composée de contenus numériques et de fascicules imprimés envoyés par colis aux étudiants, en début de parcours.

Pour accéder à la formation, il est nécessaire de passer un test d’accès afin de vérifier le niveau de français, qu’il faut maîtriser (niveau B2 du Cadre européen commun de référence pour l’enseignement des langues, dit CECRL), sauf pour l’inscription à des modules de spécialisation.

Concernant les qualités humaines essentielles à l’enseignement, il faut savoir faire preuve d’écoute, avoir un sens de la pédagogie tout comme de la méthodologie, et il faut, bien entendu, aimer transmettre. Le DAEFLE étant une formation diplômante de 480 heures (réparties sur 11 mois de formation), elle nécessite d’être relativement organisé(e) et assidu(e) dans son parcours d’apprentissage. Un ensemble de services d’accompagnement est parallèlement à disposition de l’étudiant pour l’aider à mener à bien son projet de formation.

 

Quels sont ces services d’accompagnement proposés pour faciliter l’apprentissage à distance et en toute autonomie ?

Les services d’accompagnement comprennent : le tutorat méthodologique, qui aide l’étudiant à organiser son parcours (conception d’un planning personnel de travail ; toute question liée au suivi de la formation) ; les tutorats disciplinaires : des tuteurs experts de chaque module, qui répondent aux questions pédagogiques des étudiants. L’ensemble des tuteurs est joignable 24h/24 via des forums dédiés accessibles à tous, sur la plateforme DAEFLE.

Celle-ci permet également aux étudiants de communiquer entre eux et elle centralise toutes les informations sur le déroulement de la formation (calendrier DAEFLE, proposition de planning de travail, outil planning personnel, etc.). La plateforme permet aussi à l’étudiant de déposer ses devoirs numériques, qui font l’objet d’une évaluation personnalisée dans un délai de 5 à 7 jours.

 

DAEFLE enseigner

 

La formation DAEFLE est-elle conciliable avec une activité professionnelle ?

Le DAEFLE propose deux parcours distincts qui permettent de concilier vie personnelle, vie professionnelle et projet de formation. Il est possible de le suivre en préparation complète, soit en une seule session (11 mois) : pour ce parcours, il est conseillé de disposer de 15 heures d’apprentissage par semaine a minima. Si le candidat a une disponibilité plus réduite, il choisira la préparation par module, en suivant par exemple un, deux, ou trois modules par session. Une fois les six modules DAEFLE validés, l’étudiant dispose de quatre ans pour passer l’examen final.

Le DAEFLE se veut donc tout à fait souple, à la carte et peut ainsi être suivi au rythme de chacun, en considération de la disponibilité et des contraintes personnelles.

 

Quels outils sont proposés pour faciliter la mise en situation et préparer à la réalité du métier d’enseignant de FLE ?

Les contenus sont véritablement axés sur la pratique et la réalité de la classe, et la méthodologie DAEFLE permet de construire une séance de FLE via des étapes balisées précises. Aussi, le module Observation et Guidage de classe, essentiellement composé de vidéos filmées à l’Alliance française Paris Ile-De-France met en image des situations de classe réelles et illustre les notions abordées dans les modules.

 

L’étudiant est-il donc prêt à enseigner directement à l’issue de la formation DAEFLE ?

Tout à fait, car le DAEFLE est conçu pour permettre à la personne de construire et d’animer une classe de FLE dès la fin de formation. À travers la méthodologie DAEFLE, l’étudiant aura appris à construire et à séquencer une séance performante composée d’étapes clés, transférables à toute situation d’enseignement.

À la suite de sa préparation via le CNED, si les 6 modules DAEFLE sont validés, la personne peut alors s’inscrire à l’examen final (deux sessions par an). Cet examen se déroule en France ou à l’international, dans l’un des nombreux centres de passation affiliés (à noter, un espace d'entraînement aux épreuves finales DAEFLE fait partie intégrante du programme DAEFLE).

 

Quels sont les débouchés possibles après la formation DAEFLE ?

Le DAEFLE permet d’enseigner dans le réseau des Alliances françaises et Instituts français ainsi que dans des écoles de langues en France comme à l’étranger. De plus, en France, de nombreuses associations humanitaires nationales (Restos du Cœur, Secours Populaire Français, Secours Catholique, etc.) comme locales, disposent de leur propre section d’enseignement du FLE, d’alphabétisation ou de soutien scolaire. Ces structures recherchent en permanence des bénévoles ou des personnes sous contrat. Le bénévolat est à ce propos une excellente façon pour le candidat de mettre en pratique les compétences acquises, en parallèle ou au terme de sa formation.

Au-delà de la reconnaissance du diplôme, chaque étudiant doit mettre en avant sa « valeur ajoutée » en insistant sur le caractère prêt à l’emploi et complet de la formation DAEFLE.

 

Pour un expatrié, en quoi peut-il être intéressant de devenir professeur de FLE, sur le plan humain et professionnel ?

Pour le public expatrié, le DAEFLE est d’abord un choix pratique : la formation est accessible rapidement et à toute personne de niveau Bac. Elle se suit à distance en autonomie, à l’aide de l’accompagnement méthodologique et disciplinaire de professionnels du FLE. Comme indiqué, chaque étudiant peut la suivre à son rythme, via la préparation complète ou modulaire.

Chacun sait combien il peut être difficile de s’intégrer (rapidement) dans une nouvelle culture, surtout en tant que conjoint(e) d’expatrié(e) pour qui les contacts avec l’extérieur sont bien souvent réduits à l’arrivée dans le pays. Dans ce contexte, enseigner sa propre langue permet de créer un pont puis de faciliter les échanges avec le pays d’accueil pour s’y insérer progressivement. Cela permet simultanément de s’auto-créer un véritable horizon professionnel. En effet, le Français langue étrangère étant un domaine dynamique, les possibilités d’évolution offertes sont variées. Par ailleurs, lors du retour en France comme au cours de prochaines expatriations, le métier d’enseignant de FLE peut s’exercer partout.

Ajoutons que le DAEFLE réunit 2000 étudiants par an (sessions de janvier et de juillet), et a diplômé, depuis sa création, 4 000 enseignants de FLE, en activité partout dans le monde.

 

Vous êtes intéressé.e par le métier d’enseignant.e de FLE ? Pour plus d’informations, consultez le site du CNED.

Nous vous recommandons

cned

CNED

Le CNED, établissement public administratif sous la tutelle du ministère de l’Éducation nationale, propose son expertise dans le domaine de l’enseignement et de la formation à distance, quels que soient votre situation et vos objectifs.
3 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

TARLOWSKI mer 22/01/2020 - 18:24

bonsoir J'ai mis 2 commentaires Pas de traces Faites vous un appel de type bruit de couloir ? Bien cordialement Michel TARLOWSKI

Répondre
Commentaire avatar

TARLOWSKI mer 22/01/2020 - 14:29

Re-bonjour Suite à mon premier commentaire Pour l'Institut française, particulièrement de Roumanie,demande à un français ce diplôme ? Un problème de contenu pédagogique ? ou de personnel ne parlant pas correctement le Français, notre langue. Ety de plus j'ai proposer la création et la constitution d'une bibliothèque Française : Refus Bien cordialement Michel TARLOWSKI

Répondre
Commentaire avatar

TARLOWSKI mer 22/01/2020 - 14:21

Bonjour Question simple Pourquoi un français ne peut il pas enseigner la langue française ? Il n'est pas question ici de francophilie mais de français. Bien cordialement Michel TARLOWSKI

Répondre

Ma Vie d'Expat

Santiago Appercu

Lepetitjournal.com reprend à Santiago du Chili !

Après plusieurs mois d'inactivité, l'édition de Lepetitjournal.com à Santiago vous présente sa nouvelle équipe, prête à vous informer et vous donner de bons conseils.

Expat & Emploi

Buenos Aires Appercu
INTERVIEW

Cédric : rencontre avec un PVTiste en temps de pandémie

Cédric, un normand de 27 ans, a commencé son PVT en Argentine en janvier dernier. Il revient pour lepetitjournal.com Buenos Aires sur son expérience et ses projets bouleversés par la pandémie.