Lundi 27 septembre 2021
Édition Internationale
Édition Internationale
TEST: inter

Ces livres qui vous accompagneront en voyage cet été

Par Caroline Chambon | Publié le 29/07/2021 à 18:00 | Mis à jour le 04/08/2021 à 17:12
Une femme lit sur la plage en vacances

Alors que le mois de juillet touche à sa fin, lepetitjournal.com revient avec une sélection de livres à emmener en vacances, recommandés par des libraires, en France comme à l’étranger.

L’été est déjà bien entamé, mais lepetitjournal.com revient tout de même avec une liste non-exhaustive de livres à glisser dans vos valises. Recommandés par des libraires français et étrangers, ils sauront vous accompagner durant votre pause estivale.

A Berlin, la librairie francophone Zadig, dirigée par Patrick Suel, fait le bonheur des expatriés et francophiles. Claire Roy nous propose deux livres qui l’ont séduite cette année, et « qui correspondent parfaitement à des lectures estivales ».

 

L'intérieur de la librairie Zadig à Berlin
La librairie Zadig à Berlin. 

 

Cinq dans tes yeux, Hadrien Bels (2020, L’iconoclaste)

« Le Vieux-Port, la Canebière, le Cours Julien, Malmousque... À travers son roman, Hadrien Bels nous balade dans les quartiers du Marseille des années 90, là où les bars branchés et les boulangeries bio n'avaient pas encore envahi la ville. C'est dans ce bel hommage à Marseille que nous suivons des épisodes de la vie de Stress, un jeune artiste à moitié déchu qui tente de recoller les morceaux entre sa jeunesse dans les Quartiers Nord et son présent de quarantenaire un peu bobo sur les bords. Et si nous emportions ce livre pour le lire sur les Calanques cet été ? Et si nous l’emportions pour le lire dans le métro ou dans un parc, histoire de voyager en Provence, dans sa tête, le temps d'une semaine ? »

 

Les couvertures de Cinq dans tes yeux et les réveilleurs de soleil

 

Les réveilleurs de soleil, Oxmo Puccino (2021, JCLattès)

« "Il me semble que la misère serait moins pénible au soleil." rappe Oxmo Puccino dans son titre "Soleil du Nord". C'est avec son premier livre sorti en mai 2021 que le rappeur Oxmo Puccino nous confirme son talent pour l'écriture. "Les réveilleurs de soleil" est l'invention d'un mythe où le soleil ne se lève plus, où le monde est plongé dans le noir. Rosie, une ado pleine de naïveté, part à l'aventure dans l'optique de réveiller le soleil. Elle fera alors la rencontre de personnages improbables pour l'aider dans sa quête. Un roman à la fois poétique et métaphorique qui fait du bien. »

 

De son côté, Elodie Salanove de la librairie Hartliebs Bücher, à Vienne, nous conseille trois livres, dont deux romans et une bande dessinée, qui sauront vous émouvoir.

 

La librairie Hartliebs Bücher à Vienne
La librairie Hartliebs Bücher à Vienne.

 

Le roman de Jim, Pierric Bailly (2021, P.O.L)

« Un homme tombe amoureux d'une femme, elle est enceinte de 9 mois et leur histoire démarre sur les chapeaux de roue avec l'arrivée de l'enfant.

Un roman qui m'a touchée comme peu de romans l'ont fait ces derniers mois : l'écriture de Pierric Bailly marche sur un fil, les creux et les silences du récit ouvrent sur le passé des personnages par petites touches. Un très beau roman simple et juste. »

 

Miracle à la Combe aux Aspics, Ante Tomic (2021, Noir sur Blanc)

« Dans une combe reculée des montagnes croates, Jozo Aspic et ses quatre fils vivent dans une farouche autarcie jusqu'à ce que Krezimir, le fils ainé, décide de descendre à Zagreb pour se "prendre une femme". Le roman se transforme alors en un road movie excentrique, hilarant, et nous tient en haleine jusqu'à son dénouement. Un page turner croate à lire absolument. »

 

La sélection de livres de l'été de la librairie Hartliebs Bücher de Vienne

 

L'accident de chasse, David L. Carlson et Landis Blair (2020, Sonatine)

« 1959: le jeune Charlie doit emménager avec son père, aveugle. Les deux hommes vont s'apprivoiser et grandir ensemble à l'ombre d'un secret, l'accident ayant provoqué la cécité du père.

Tour à tour enquête policière, roman d'apprentissage, chroniques d'un enfermement, ce roman graphique va vous faire partir loin, très loin sans que jamais vous ne puissiez détourner le regard de cette folle histoire de paternité, de purgatoire, d'amitié et de prison. A déguster avec une bonne playlist jazz des années 40. »

 

A l’autre bout du globe, en Australie, Le Van du Livre est une librairie montée sur quatre roues, qui parcourt l’île à la rencontre de ses lecteurs. Jacques Bernard, son co-directeur, nous livre ses deux coups de coeur.

 

Le Van du Livre en Australie
Le Van du Livre en Australie.

 

Le Bruissement des feuilles, Karen Viggers (2019, Les Escales)

« Karen Viggers est australienne et vit à Canberra. Les éditions Les Escales achètent les droits d’un premier roman - La mémoire des embruns - qui sort en 2015. Suite à cet énorme succès, ils publient les traductions des trois autres livres.

Le bruissement des feuilles est un véritable hommage aux beautés naturelles de l’Australie. C’est aussi une formidable histoire d’amitié et de solidarité. Karen Viggers, l’auteure aux plus de 800.000 lecteurs français, nous fait pénétrer au coeur des forêts d’eucalyptus et des majestueuses montagnes de Tasmanie. Tout y est dans ce dernier roman : les sublimes descriptions des paysages, les situations et les personnages hors du commun, et une intrigue qui tient son lecteur jusqu’à la fin. Un livre qui vous fera voyager à une période où il est recommandé de rester à la maison. »

 

Couvertures des livres choisis par le van du livre en Australie

 

Mes deux mamans, Bernadette Green et Anna Zobel (2021, Talents Hauts)

« C’est un sujet d’actualité aussi bien en Australie qu’en France. Les auteurs vivent à Melbourne et se sont réunies pour cet album, intitulé en anglais ‘Who’s your real Mum?’. C’est un livre plein d’humour et d’amour ! Il y traite de l’homoparentalité et des liens qui unissent les membres d’une même famille. ‘Mes deux mamans’ est un album inspiré d’une situation réelle vécue par l’une des auteures avec sa fille et ne manquera pas d’interpeller petits et grands. »

 

A New York, notre partenaire Rachel Brunet nous conseille le deuxième ouvrage de Pauline Guedj, une Française expatriée aux Etats-Unis.

 

Louis Malle - Regards sur l’Amérique, Pauline Guedj (2020, Atmosphère)

Interviewée par lepetitjournal.com / New York, Pauline Guedj explique : « Je connaissais mal le cinéma de Louis Malle avant de venir m’installer à New York. C’est en découvrant ses films américains que j’ai compris la singularité de ce cinéaste qui abordait chacun de ses films comme un chercheur tentant d’assouvir sa curiosité, de décortiquer un sujet ou une série de questionnements, » explique Pauline Guedj. Et de rajouter « Aux États-Unis, Louis Malle a réalisé huit longs métrages, alliant oeuvres de fiction et documentaires, croquant des régions aussi différentes que le Midwest, le Texas, New York et San Francisco et faisant appel à des acteurs de renom comme Burt Lancaster, Brooke Shields, Julianne Moore et Susan Sarandon. Avec ce livre, l’objectif a été pour moi d’analyser le regard de Louis Malle sur le pays tout en forgeant un récit plus ludique revenant sur son parcours et déroulant le fil de ses intuitions jusqu’à l’époque contemporaine. »

 

Couverture du livre de Pauline Guedj sur Louis Malle

 

Maria Sobral, directrice de lepetitjournal.com / Lisbonne, nous propose quant à elle une sélection de trois livres, à découvrir plus en profondeur dans les articles que Fernando Couto e Santos, contributeur occasionnel, leur a dédié.

 

Folles mélancolies, Teresa Veiga (2020, Chandeigne)

« En onze nouvelles, Teresa Veiga joue avec les codes littéraires pour mieux troubler et dépoussiérer les canons de genre: enquête policière, faux-conte gothique, récits aux accents libertins, faits-divers, pastiches de Sir Conan Doyle ou de Dickens.

La plupart des personnages sont des femmes, des anti-héroïnes pour lesquelles on ressent une énorme empathie étant donné qu’elles n’ont pas peur d’avouer leurs sentiments. On trouve dans ces histoires des femmes qui ont été des victimes puisqu’elles ont été séquestrées et trompées, mais d’autres qui ont été par contre des bourreaux et des menteuses. Elles n’ont pas peur d’aimer et surtout elles n’ont pas honte -pourquoi l’auraient-elles d’ailleurs ?- d’étaler leur folie. Une folie aux accents souvent mélancoliques, mais une folie qui ose dire son nom sans arrière-pensées. »

 

Couvertures livres de l'été

 

Le dernier bain de Gustave Flaubert, Régis Jauffret (2021, Seuil)

Publié à l’occasion de bicentenaire de la naissance de l’auteur de Madame Bovary, ce roman se prête à imaginer ce que Gustave Flaubert pourrait penser de sa vie aujourd’hui. « Comme on nous l’annonce dans la quatrième de couverture, Gustave Flaubert a pris un bain le 8 mai 1880 et a décédé peu après, dans son cabinet de travail, d’une attaque cérébrale sans doute précédée d’une de ces crises d’épilepsie dont il était coutumier. Allongé dans l’eau il revoit son enfance, sa jeunesse, ses rêves de jeune homme, ses livres dont héroïnes et héros viennent le visiter.

Le roman est divisé en deux parties. Dans la première, intitulée «Je», l’auteur joue le rôle de Flaubert, dans la deuxième, «Il», il s’agit d’un discours à la troisième personne, donc plus neutre. Quoi qu’il en soit, on voit défiler dans cet authentique coup d’éclat, outre sa famille, tous ceux qui l’ont d’une façon ou d’une autre fréquenté. »

 

Le passeur, Stéphanie Coste (2020, Gallimard)

Le passeur est le premier roman de l’autrice Stéphanie Coste, actuellement installée à Lisbonne, mais qui a grandi entre Djibouti et le Sénégal. Fernando raconte : « Seyoum, un homme apparemment incapable d’humanité, qui semble faire fi de la souffrance d’autrui et qui trempe dans des affaires louches, a lui aussi un passé, comme tout un chacun. Aurait-il été, lui aussi, meurtri par la vie comme les miséreux qui traversent le Sahara pour gagner la Libye ? Toujours est-il que l’arrivée d’un énième convoi rempli de candidats désespérés parmi lesquels une figure qui fut fort importante dans sa jeunesse  -son amour perdu- fait remonter tout le passé de Seyoum. »

 

De retour en France, la librairie Le Roi Lire, à Sceaux (Hauts-de-Seine), est toujours prête à conseiller des ouvrages originaux et qui feront voyager.

 

La librairie Le Roi Lire à Sceaux
La librairie Le Roi Lire à Sceaux.

 

La Valise, Sergueï Dovlatov (1986, Hermitage)

Publié il y a déjà plus de trente ans, ce recueil de nouvelles est le récit d’une partie de la vie de son auteur. Alors qu’en 1978, il fuit l’URSS pour rejoindre les Etats-Unis, Sergueï Dovlatov emmène plusieurs objets dans sa valise. Chacun de ces huit objets fait l’objet d’une histoire, chacune plus folle et hilarante que les autres, sur sa vie en Russie. Depuis New York, il raconte la réalité en URSS, en plein milieu de la Guerre Froide.

 

Livres de l'été du roi lire à Sceaux

 

Apeirogon, Colum McCann (2020, Belfond)

Sacré Meilleur Livre Etranger de l’année 2020 et Grand Prix des lectrices dans la catégorie roman du magazine Elle en 2021, Apeirogon vous fera retenir votre souffle jusqu’à la dernière ligne. Dans ce roman, Colum McCann plonge au coeur du conflit israélo-palestinien et raconte l’histoire de deux pères, l’un israélien et l’autre palestinien, qui ont en commun d’avoir perdu leurs filles au conflit. Apeirogon est l’histoire de deux hommes qui parcourent le monde pour amener la paix et construire, peut-être, un futur meilleur. 

Et vous, quel livre emmènerez-vous dans votre valise ?
Choices
Nous vous recommandons
Caroline Chambon

Caroline Chambon

Etudiante en relations internationales à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye, Caroline a rejoint lepetitjournal.com en mars 2021 en tant que stagiaire à la rédaction.
0 Commentaire (s) Réagir

Gastronomie

Bangkok Appercu
GASTRONOMIE

Le chef étoilé Arnaud Dunand Sauthier se met à son compte à Bangkok

Après neuf ans à la tête du restaurant doublement étoilé Le Normandie à Bangkok, le chef Arnaud Dunand Sauthier s’apprête à ouvrir un restaurant gastronomique et un bistrot au printemps 2022.