Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Troisième décès d’un dauphin du Mékong cette année au Cambodge

Un bébé dauphin est mort mercredi 9 août après avoir été piégé par des filets de pêche dans le village de Peam, dans la province de Kandal. Il s'agit du troisième décès sur l’année 2023. L’espèce est gravement menacée.

Dauphin du MékongDauphin du Mékong
Mort d'un troisième dauphin du Mékong depuis janvier./AKP
Écrit par Lepetitjournal Cambodge
Publié le 11 août 2023, mis à jour le 11 août 2023

Le ministère de l’agriculture, des forêts et de la pêche a précisé mercredi que ce dauphin femelle avait été retrouvé mort mercredi dans le Mékong, plus précisément dans la province de Kandal. L’animal était âgé d’environ deux mois. Il mesurait 1,01 mètre de long et pesait 14,4 kilogrammes. 

 

La migration saisonnière des dauphins du Mékong

 

Il semblerait que le dauphin soit décédé lors de sa migration vers le cours supérieur du Mékong, dans les provinces de Stung Treng et de Kratie. Les dauphins de l'Irrawaddy ont une migration saisonnière, qui est principalement liée aux mouvements des poissons dont ils se nourrissent, ainsi qu’au changement saisonnier du niveau d’eau. 

"Pendant la saison des pluies, les dauphins sortent souvent de leur habitat habituel pour chasser de la nourriture. Selon des études biologiques, les bébés dauphins vivent avec leur mère qui les allaitent pendant environ un an avant de vivre de façon autonome" précise le ministère. 

 

Dauphins du Mékong

 

Les dauphins de l’Irrawaddy en danger d’extinction

 

Le ministère signale que "depuis le début de l'année 2023 jusqu'à ce jour, cinq dauphins nouveau-nés ont été signalés, dont trois sont déjà morts, ce qui porte le nombre total de dauphins vivants au Cambodge à 92 ". Cette espèce qui peuple les régions côtières et les eaux douces d’Asie du Sud-Est figure sur la liste rouge des espèces menacées établie par l'Union internationale pour la conservation de la nature depuis 2004. La principale cause de son extinction est la pêche illégale, notamment l'utilisation d'hameçons, de chocs électriques et de filets. En janvier dernier, Hun Sen avait fait de la protection de l’espèce une priorité.

“Les dauphins doivent tous être préservés, sans exception”avait-il annoncé.

Pour éviter l’extinction de l’espèce, une surveillance renforcée des habitats est impérative, en particulier dans la région de Kratie, au nord-est du pays, où elle est très présente. 

 

Flash infos