La note du Cambodge sur le blanchiment d’argent révisée en Octobre

Par Lepetitjournal Cambodge | Publié le 17/09/2022 à 01:00 | Mis à jour le 19/09/2022 à 05:22
Photo : Mufid Majnun
Liasse de billets de toutes couleurs au Cambodge

En 2017, le Groupe d'action financière, une organisation intergouvernementale, a placé le Cambodge sur sa "liste grise" des pays qui ne surveillent et ne préviennent pas suffisamment le blanchiment d'argent et le terrorisme financier.

 

Des progrès dans la lutte contre le blanchiment

Cambodge a été jugé non conforme ou seulement partiellement conforme sur 20 des critères techniques du groupe d'action à l'époque. 

En octobre le Royaume devra avoir montré des progrès significatifs et jusqu'à présent, huit critères techniques sont encore jugés non conformes ou partiellement conformes.

 

Ainsi, si les résultats obtenus par le Cambodge le mois prochain sont identiques à ceux du rapport d’août dernier, le pays restera sous la surveillance étroite du GAFI. 20 autres pays - dont le Myanmar et les Philippines - figuraient alors sur la liste grise, tandis que seuls l'Iran et la Corée du Nord figurent sur la liste noire.

 

Lors de la révision du mois d'août, le Cambodge a demandé que dix catégories soient réexaminées, et cinq d'entre elles ont été reclassées dans la catégorie "largement conforme" ou "conforme". Les cinq autres critères techniques examinés ont été jugés comme nécessitant encore des améliorations.

 

Les pistes d’améliorations pour lutter contre le blanchiment

Selon la dernière mise à jour, le Cambodge doit encore améliorer sa réglementation et sa prévention du blanchiment d'argent dans le secteur bancaire, les organisations à but non lucratif, l'immobilier, les métaux précieux et les casinos.

 

Le pays a élaboré des lois de base concernant ces secteurs, mais il reste des lacunes à combler, comme le renforcement de la vigilance, l'élargissement du champ d'application des réglementations et la création de sanctions plus lourdes pour dissuader les acteurs d'adopter un mauvais comportement, indique le rapport.

 

Le Cambodge doit également améliorer sa coopération avec les gouvernements étrangers afin d'enquêter sur le blanchiment d’argent. 

 

Une autre lacune majeure en matière de conformité concerne la transparence de la propriété effective des sociétés et des casinos, ainsi que la garantie que les sociétés ne sont pas dirigées par des criminels.

 

Une autre lacune majeure en matière de conformité concerne la transparence de la propriété effective des sociétés et des casinos, ainsi que la garantie que les sociétés ne sont pas dirigées par des criminels.

 

L'organisation d'investigation financière Global Witness allègue depuis plus de dix ans que l'élite cambodgienne a à la fois connu et occulté la propriété de différentes industries, de l'exploitation forestière illégale au secteur minier ainsi que d’autres activités. Plus récemment, une enquête de Radio Free Asia a révélé qu'un criminel chinois figurant sur une liste de surveillance d'Interpol s'était rapproché du défunt magnat Rithy Samnang, et qu'ils avaient ouvert ensemble une entreprise liée à plusieurs reprises au trafic d'êtres humains et à des opérations d'escroquerie en ligne.

 

Le porte-parole du ministère des Finances, Meas Soksensan, et le directeur adjoint du département des casinos, Ros Phearun, n'ont pas répondu aux demandes de commentaires.

 

Après que le Cambodge ait été rétrogradé au rang le plus bas dans le rapport américain sur la traite des personnes, les responsables ont exprimé leur inquiétude quant au classement du pays dans la liste du GAFI, car l'inscription sur la liste noire pourrait affecter le flux des transferts d'argent à destination et en provenance du Cambodge.

 

Danielle Keeton-Olsen

Avec l'aimable autorisation de VOD, qui a permis de traduire cet article et ainsi de le rendre accessible au lectorat francophone.

 

Pour ne rien manquer de l’actualité francophone du Cambodge, pensez à vous abonner à notre lettre d’information en cliquant sur ce lien. Précisez bien : l’édition du Cambodge et hop le tour est joué.

À bientôt.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'édition Cambodge.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale