TEST: 2248

Cela aussi passera

Par Raphaël FERRY | Publié le 22/04/2021 à 12:18 | Mis à jour le 23/04/2021 à 10:57
Photo : Fusion Medical Animation
corovavirus

Le ministère de la Santé déplore aujourd’hui 446 nouveaux cas de Covid au Cambodge, portant le nombre total de cas confirmés à 8.193 et cinq nouveaux décès.

Ces chiffres, qui vus d’autres pays peuvent paraître dérisoires, ne constituent pas moins un énorme choc pour la population cambodgienne. En effet, jusqu’au 20 février, le Cambodge vivait comme préservé. Le gouvernement avait dès mars 2020 fermé les écoles. Le pays tendait le dos. Mais il ne ne passait pas grand chose. Les écoles rouvrirent par étapes entre août et novembre et le gouvernement édicta des mesures de quarantaine pour les nouveaux arrivants dans le pays.

Tout se passait plutôt, bien sûr le plan sanitaire j’entends - je ne parlerai pas ici de la crise économique conséquente de l’épidémie. En un an, nous n’avions pas eu 500 cas et nous ne déplorions aucun mort.

En décembre, nous titrions même : le Cambodge classé meilleur pays du monde face à la Covid

On pouvait gloser sur cette spécificité cambodgienne. À quoi était-ce dû ? L’efficacité des mesures gouvernementales ? La chaleur ? Les rites sociaux qui ne favorisent pas le contact ? On avançait même un élément présent dans le sang khmer… Peut-être finalement que les Timongs que les habitants de la campagne érigeaient en gardiens de leur maison s’avéraient efficaces.
Les vaccins commencèrent à arriver. Si on ne se sentait pas encore totalement sorti du tunnel, on en voyait la fin.

Timong, sorte d'épouvantail à virus



Et puis le 20 février est arrivé. Quatre Chinoises qui rompent leur quarantaine… On connaît la suite. Il y avait bien eu des alertes avant. Des gens qui ne respectaient pas les consignes sanitaires. On en était quitte pour quelques semaines de plus avec les enfants à la maison, mais ça s’arrangeait.

Ce que nous vivons actuellement est totalement nouveau. En deux mois le chiffre des contaminés a été multiplié par 20. En une quinzaine de jours par deux. Et nous déplorons 59 morts.

Les confinements, les couvre-feux, les limitations de déplacements se multiplient, se prolongent.

Que pouvons-nous faire d'autre que de suivre les consignes sanitaires, limiter les interactions, rester chez soi ? Et attendre…

Attendre. Parce que cela aussi passera.
 

raphaël ferry

Raphaël FERRY

Installé au Cambodge en 2010. Je suis tout de suite tombé amoureux du pays et de sa population. Curieux de tout, aimant découvrir l’humain, ses passions, ses motivations, son art de vivre…
2 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

john ven 23/04/2021 - 18:44

Effectivement toute cette catastrophe pour des chinoises friquées. J espere que les khmers se rappelleront de cela. Dèja l economie etait au plus bas, mais maintenant c'est la catastrophe, car s'y rajoute la crise sanitaire. Le cambodge n'a malheuresement pas les memes moyens medicaux que la France, d'où mon pessimisme. Le seul avantage qu'a le cambodge est le fait que son gouvernement sait se faire respecter et, contrairement à la France, les mesures sanitaires sont vraiment appliquées, pas comme ici. D'où mon pari que le Cambodge va s'en sortir. Plus vite et mieux que la France! Une pensée pour ce peuple adorable et pour tous les expatries qu y vivent. JP

Répondre
Commentaire avatar

NICOLAS lun 26/04/2021 - 04:53

Bonsoir , vous avez ecrit cela :son gouvernement sait se faire respecter et, contrairement à la France, les mesures sanitaires sont vraiment appliquées . Ahaha, vous n habitez pas ici , c est sur . Normalement le gouvernement a voté une loi pour le port du masque obligatoire et un confinement , avec couvre feu obigatoire , quand vous etes a l exterieur , ( Sinon amendes de 50 a 250 dollars et si recidive peine de prisons) . Aucune amendes n ont encore eté mises a ma connaissance . Attention quand meme car j ai peur que cette amende ne soit applicable qu aux etrangers . Au moins en france , il y avait des distrbutions d amende de 135 euros et des controles systematiques des papiers d autorisation de sortie . , J habite un peu en dehors de Phnom Penh , si vous pouviez voir le nombre de personnes adultes , et sutout les jeunes , enfants sans masques , ne respectant pas le couvre feu , ou l espece de confinement que beaucoup ne respectent pas , les gens se promenent , gamins jouant dans les rues , maison a coté de chez moi ce soir encore un grand repas de famille alors que les reunions de famille n habitant pas sous le meme toit est interdit, a 21h45 ( les 3 voitures ) , ils etaient encore tous lá , heureusement ils ne font pas de bruit et qu ils sont sympas , car j aurai été leur dire un mot s il faisaient du bruit , car le couvre feu est obligatoire de 20h00 a 5h00 . Je suis le seul a porter un masque juste devant la maison quand je sors de chez moi pour nettoyer devant chez moi ou pour sotir ma moto . Dans le centre ville de phnom ,mon ami m a dit qu il y a plus de controle , barrages etc..Au centre ville c est beaucoup plus stricts sinon garre au coup de batons. il y a des flics qui mettent des coups de batons a certains qui ne respectent pas le confinement . il y a des videos que je trouve plutot rigolote sur youtube , car attention ils ne se font pas battre non plus c est juste pour faire peur . Et oui il y a gens qui se croient plus intelligents et veulent defier les mesures sanitaires et il faut les faire marcher a la baguette pour qu ils comprennent quelque chose , comme quand j'etais gamin ou durant ma carriere militaire . . .ici passé de l autre coté des grands ponts c est du grand n importe quoi . Je peux vous faire parvenir des photos et videos de tout ce que je vous raconte car etant autorisé à aller faire des courses au marché ou dans les commerces je suis obligé d aller au distributeur de billet le plus proche qui est a 3 km , donc j ai pu rouler jusqu'au pont ( jonction monivong /norodorm ) ou il y avait le premier controle , a 7 km de chez moi. j ai vu quelques salon de beauté , coiffeurs, lavage de moto , magasins de telephone , couturiére ouverts . Voila l espece de confinement qu ils ont adopté et esperons que le nombre de cas va baisser suite a l annonce de prolonger le confinement pour 2 semaines. Vivement que dans 2 mois je puisse repartir en thailande si la situation ne s aggrave pas ici ou la bas .

Répondre

Soutenez la rédaction Cambodge !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Raphael Ferry

Rédacteur en chef de l'éditon Cambodge.

À lire sur votre édition locale