Mardi 1 décembre 2020
Édition Internationale
Édition Internationale

Les touristes français sont-ils traités comme des pestiférés ?

Par Damien Bouhours | Publié le 27/03/2020 à 16:35 | Mis à jour le 28/03/2020 à 11:47
touriste français coronavirus

Encore plus de 50.000 Français sont bloqués à l’étranger dans l’attente d’un vol pour rentrer en France. Mais la situation est parfois compliquée pour ces touristes qui sont mal vus par la population locale et qui se retrouvent à la rue.

Dans une interview exclusive, le secrétaire d’Etat au ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne nous avait expliqué : « Nous prévoyons encore 6 à 7 jours pour convoyer les 70.000 touristes français restants. C’est une situation complexe, parfois dans des zones isolées. Il faut saluer la mobilisation des équipes du Quai d’Orsay et des postes, qui ont ouvert leurs propres centres locaux de crise. Ils ont dû gérer des milliers d’appels téléphoniques notamment et mettre en place une communication régulière sur les réseaux sociaux. » Aujourd’hui encore 50.000 touristes français seraient encore bloqués à l’étranger et ce parfois dans des situations difficiles.

Des touristes français à la rue

Les touristes français, tout comme les Italiens ou encore Espagnols, se retrouvent dans une situation encore inédite : être mal perçus par leurs hôtes à l’étranger, au point de subir des discriminations. Et cette fois-ci ce n’est pas à cause de leur réputation de voyageurs parfois arrogants voire malpolis mais bien à cause des craintes pour la contamination au Covid-19.

Alexandra, expatriée dans le Sud de la Thaïlande, nous avait interpelés sur le sujet il y a quelques jours : « Vous avez peut-être entendu parler du ministre de la santé thaï qui se ridiculise sur les réseaux avec des déclarations discriminatoires qui ne nous sont d'aucune utilité ». Le ministre aurait ainsi expliqué dans plusieurs tweets, depuis supprimés, que les étrangers « ne se douchent jamais » et « représentent un danger pour la population thaïlandaise ».

Anaelle, bloquée au Pérou et dans l’attente d’un vol retour, explique également : « Certains Péruviens sont très aidants, mais d’autres commencent à se méfier, à nous demander d’où nous venons et combien de temps nous allons rester. Certains du groupe de Français que nous suivons se sont vus refuser un hébergement par peur de contamination. L’ambassade commence à nous donner de plus en plus de nouvelles et nous espérons que cela suivra pour tous ».

Des témoignages de ce genre se multiplient sur les réseaux sociaux, que ces touristes soient bloqués en Amérique du Sud, au Maroc, aux Philippines ou encore en Nouvelle-Zélande. Alors que le confinement se préparait au pays des Kiwis, notre édition d’Auckland relatait les difficultés pour de nombreux touristes pour trouver un lieu où dormir et être confiné : « Le 25 on sera à la rue avec un bébé... Ne me parlez plus de rapatriement... Je suis dégoûtée... On cherche des solutions depuis plus de 10 jours » a relayé cette jeune maman sur Instagram.

touristes bloqués

Les Français indisciplinés ?

Cette mauvaise réputation des Français dans de nombreux pays n’est pas complètement infondée. Le mauvais suivi des consignes de prévention imposées par le gouvernement le premier weekend avant le confinement a été relevé par la presse internationale, qui qualifiait les Français d’indisciplinés. Ces comportements irresponsables inquiètent les pays qui accueillent les touristes français et qui craignent une propagation de l’épidémie à cause des voyageurs étrangers. En Colombie, deux Français ont ainsi été expulsés car ils ne respectaient pas la quarantaine imposée aux touristes.

 

La solidarité entre compatriotes

De nombreux groupes Facebook ou Whatsapp ont été créés pour aider les touristes français bloqués à l’étranger et parfois en situation très précaire. Le groupe « Entraide & Solidarité Auckland » a ainsi vu le jour à l'initiative de notre édition d’Auckland. Aux Philippines, des mouvements de solidarité ont été initiés mais beaucoup cherchent encore un vol retour ou au pire un endroit où rester.

 

La plateforme SOS un toit a été mise en place vendredi dernier par le gouvernement pour mettre en relation des touristes en difficulté avec des expatriés pouvant les héberger. « Avec l’engagement des Accueils francophones (la FIAFE), un vrai élan de solidarité, d’entraide, joue à plein, avec déjà plus de 82.000 visites pour un résultat de 5.000 lits proposés en 4 jours dans de nombreux pays ! J’appelle les Français expatriés à étoffer encore cette offre, car avec un maillage plus fin, la réponse sera plus fine. », nous a souligné Jean-Baptiste Lemoyne.

 

Cette peur de la contamination au coronavirus pourrait malheureusement entraîner une recrudescence des agressions envers les touristes et résidents étrangers. Il est donc fortement recommandé aux touristes de s’inscrire sur la plateforme Ariane et de connaître les numéros d’urgence locaux. La France n’est pas épargnée par le phénomène. Les premiers touchés ont été les personnes d’origine asiatique. Dans l’Hexagone, le hashtag #JeNeSuisPasUnVirus a d’ailleurs été lancé sur les réseaux sociaux pour dénoncer les agressions et les insultes dont les Français d'origine asiatique sont victimes depuis le début de l’épidémie.

Damien Bouhours

Damien Bouhours

Diplômé de sociologie à l'Université de Nantes et Tromsø (Norvège), il a vécu plus d'une décennie en Asie du Sud-Est (Laos et Thaïlande). Il a rejoint lepetitjournal.com en 2008 dont il est directeur éditorial et partenariats.
9 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Betty mer 01/04/2020 - 20:19

Attention, parler de discrimination ou de traitement de "pestiféré" ne convient pas forcément: les deux zouaves virés de Colombie pour ne pas respecter les règles de quarantaine? Bah bien fait pour eux, rien à voir avec de la francophonie. Aussi, gardons à l'esprit que beaucoup des pays cités sont disons des pays émergents, où les accès aux soins sont aléatoires et inégalitaires, l'assurance chômage un rêve pieux. On comprend qu'ils aient peur de tomber malades et ne réagissent peut être pas toujours rationnellement.

Répondre
Commentaire avatar

KRISS sam 04/04/2020 - 20:06

Commentaire très juste sur ce virus ! Toutefois vous dites : « …On comprend qu'ils aient peur de tomber malades et ne réagissent peut être pas toujours rationnellement… » Tout dans la mondialisation est justement de comprendre que le « rationnel » des uns n’est pas le « rationnel » des autres et que toute globalisation humaine est de ce fait ... impossible ! Pour qui connait vos euphémistes pays « émergents », la plupart en Afrique notamment, ils n’émergeront jamais car une pathologie interne les ronge plus qu'aucun corona et aucun toubib de nos Instances internationales ne veut combattre ce mal ! Mieux vaut l’ignorer qu’y trouver un remède car cela n’entre pas dans les thérapies du libéralisme de nos jours dont les Instances Internationales y sont pandémiquement saprophytes ! Ainsi alors, des Peuples magnifiques avec leurs fabuleuses identités, avec leurs ancestrales façons tout autres de vivre, par un virus bien plus meurtrier sont donc « confinés » depuis plus d’un demi siècle d’euphémistes indépendances, souffrent et …meurent ! Ceux-là on n’en a internationalement donc rien à foutre, il y a belle lurette qu’ils n’ont pas de masques sinon celui de la souffrance directement sur leurs visages! Qu’ils nous rejettent alors ? Rien de plus normal, ils ne veulent pas souffrir plus encore par notre faute! Cela ne fait-il des années qu’ils accusent en cœur l’occident dont la France de leurs maux ! Ils faut les comprendre ! Oui mais énorme fake new médicale car ne leur a-t-on pas « inoculé» intraveineuse après intraveineuse que leur misère pathologique venait de la colonisation ? Ainsi d’accord, peut-être ? Mais la réalité devant nous ? Quand la réalité médicale diagnostiquée révèle les bronches et non le pancréas on soigne quoi à l'ONU au FMI à l' OMS à l'UE …la prostate? Ainsi 60 ans ont passé depuis la décolonisation et selon eux, cette infection coloniale a aujourd'hui encore pris des proportions pandémiques! Ben oui mais sans plus aucun colon? Drôle de maladie non ? Ainsi ce placébo historique bien médiatisé depuis un demi siècle commencerait-t-il a ne plus faire son effet ? Ne voit-on qu’on a alors besoin d’annoncer « crime contre l’Humanité » pour éviter les soins palliatifs de ces politiques mensongères ou simple pandémie d’hypocondriaques de la COM ? Ainsi aujourd'hui, espérons que vue cette énormité mondiale du Coronavirus, ça gratouille ou ça chatouille prochainement dans les chaumières? Il faut que cela change mais vous allez-voir : vite vite la COM la COM comme un cabri ! Une éculée responsabilité des ex pays coloniaux devant l’évidence ou une infection interne à ces pauvres pays dans l’espérance de l’indépendance ? Le virus était interne invisible il y a 60 ans mais il est tant visible aujourd’hui ! Plus rien à voir avec ces contaminations Françaises Anglaises Portugaises ou Hollandaises de l’Histoire, nous avons devant nos yeux la réalité ! Outrance de la réalité dont l’Algérie est l’exemple par son énormité ! Ce pays de 130 ans de colonisation faisait que son sous-sol pharaonique depuis 1962 chaque habitant était l’un des plus riches au monde ! Il est en….. faillite aujourd’hui et plus un seul franchouille sur place justement? Son Peuple aujourd’hui opprimé demande des visas pour s’enfuir chez …l’ex-colonisateur ! Faudrait tout de même un jour que ces Instances Hyde ou Jekyll Internationales hautement coupables de « négationnisme» médical chronique admettent et combattent la vraie pandémie, celle du virus de l’argent et son énorme contamination par LA CORRUPTION! Ces Instances Internationales ne sont-elles alors les premières porteuses de cette infection ! La pandémie est là et par ailleurs ! Ainsi aujourd’hui le mal de la corruption est si endémique à tous les niveaux que quelque soit l’aide que nous apporterons, aide qui sont NOS IMPÔTS , cette maladie est si bien implantée qu’aucun Peuple pauvre ne verra le 10ième de ce que quiconque de nous pourra généreusement offrir, les 90 autres % reviendront d’une manière ou d’une autre dans les Banques interlopes et les paradis fiscaux ! Chère Betty seul le « réel » sur le terrain devrait mettre tout le monde d’accord sur le «rationnel» et de fait alors ce mot n'existerait même plus.

Répondre
Commentaire avatar

Jeff sam 28/03/2020 - 14:27

En Thaïlande je vois surtout que les Thaï se méfient des touristes ne prenant pas précaution, dans les 7-11, la plus part ne mettent pas de mask, ne se désinfecte pas, alors qu'il est demandé de le faire, du gel est à disposition, mais Ils ne font rien... depuis qq jours il y a bcp de touriste fraîchement arrivé, tout blanc, on voit clairement qu'ils viennent arrivé, des français, italiens, anglais, allemand, venant de zone déjà très contaminé...Nous nous en méfions autant que les thaï le font

Répondre
Commentaire avatar

Titi sam 28/03/2020 - 07:59

Ben perso a koh Chang, en Thaïlande, les locaux sont très sympas avec nous, avec le peu de touristes qu il reste, ils ne vont pas se les mettre à dos.

Répondre
Commentaire avatar

Ana sam 28/03/2020 - 02:03

Enfin une occasion pour les français (pas eux tous, bien entendu !) de se mettre dans la peau d'un discriminé. J'espère qu'ils discrimineront de moins en moins désormais et qu'ils seront plus respectueux envers les étrangers en France.

Répondre
Voir plus de réactions

Société

L’accent français est-il (toujours) le plus sexy du monde ?

Et si le règne de l’accent français sur la planète sexy était révolu ? C’est en tout cas ce que nous laisse présager un récent sondage sur les accents les plus sexys du monde, réalisé par Time Out.

Ma Vie d'Expat

TÉMOIGNAGES

APPEL A TÉMOINS - Allez-vous rentrer en France pour Noël ?

Allez-vous tout de même rentrer en France pour les fêtes ? Quel est votre état d’esprit à l’approche de Noël et du nouvel an ? Si vous restez dans votre pays de résidence, qu’avez-vous prévu ?

Gastronomie

Auckland Appercu
INTERVIEW

Julien Maddalon, expert en mixologie et fondateur de LemonLime&Butter

Expert en mixologie (l'art de faire des cocktails), Julien Maddalon lance en Nouvelle-Zélande son propre business : Lemon, Lime & Butter, un service de barman professionnels à domicile.

Voyage

Canada : quelles sont les restrictions de voyage pendant la Covid-19 ?

Dans ce contexte de crise sanitaire, le Canada fait partie des nombreux pays ayant choisi de mettre en place des restrictions strictes pour les voyageurs internationaux. Nous faisons le point sur...