Lundi 23 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Les entreprises espagnoles préfèrent les profils juniors

Par Mathilde Dumur | Publié le 30/01/2019 à 09:53 | Mis à jour le 30/01/2019 à 19:01
Photo : Photo by rawpixel on Unsplash
carriere junior espagne

Le Baromètre DCH sur la gestion du Talent en Espagne en 2018 a dévoilé ses statistiques. Parmi tous les chiffres étalés, on retient que les entreprises espagnoles sont majoritairement attirées par des profils juniors, sans trop d’expérience, qu’elles peuvent former elles-mêmes.

 

L’organisation internationale des "directeurs du capital humain" -appelation correspondant à l'acronyme DCH et se rapprochant du concept plus galvaudé de directeur des ressources humaines- en collaboration avec l’école EAE Business School ont mené une enquête auprès de 179 grandes entreprises espagnoles. L’objectif de cette enquête était de connaître la valeur des gestionnaires de capital humain de ces grandes entreprises autour de projets et tendances les plus remarquables en matière de gestion des talents. Et de ce fait, un détail ressort parmi tous les chiffres exposés dans l’enquête. En 2018, 45,54% des personnes sous contrats étaient des profils juniors, contre 35,47% pour les cadres moyens et même 18,99% pour les cadres supérieurs. Dans les 179 entreprises questionnées, 59,85% disposent d’un programme d’intégration de jeunes talents, soit une augmentation de 4,57% par rapport à 2017. 

 

entreprise espagne
Disposez-vous d'un programme d'intégration du talent Junior au sein de l'entreprise ?


Mais pourquoi les profils juniors sont-ils plus avantagés vis-à-vis des recruteurs des grandes entreprises ? Selon Pilar Llácer, auteure de l’étude et tête du Graduate Internships Assessment de l’EAE Business School, "cette tendance est due au pari des entreprises de miser sur les jeunes talents, et ainsi obtenir un meilleur engagement de leur part. C’est l’un des profils qui s’adapte le plus facilement à tout type de demandes". Dans l’Ingénierie cependant, les directeurs des ressources humaines assurent rechercher majoritairement des personnes issues de formations techniques supérieures ainsi que les masters. 

 

La maîtrise d’une seconde langue reste très importante

Concernant le temps de formation accordé aux nouveaux employés à leur arrivée, 37,8% des entreprises affirment avoir formé entre 75% et 100% de leurs nouveaux arrivant durant l’année. Elles s’accordent aussi sur un point, la maîtrise d’une seconde langue reste très importante, voire décisive. 32,35% des compagnies affirment qu’elles attendent un haut niveau, c’est-à-dire C1-C2, 38,34% attendent un niveau moyen (B1-B2) et seulement 6,62% ne recherchent qu’un niveau bas (A1-A2). Les secteurs qui embauchent le plus sont les entreprises de transactions, commerciales et d’informatiques-technologies. Le marketing et la direction générale sont les mauvais élèves, avec un taux d’embauches respectifs de 10,22% et 4,97%.

 

La gestion de la diversité prend de plus en plus d’ampleur

Le Baromètre affiche aussi les critères et facteurs qui rendent une entreprise plus attractive. En premier lieu, c’est la carrière professionnelle qui attire les employés, puis les politiques de flexibilité et de conciliation. En revanche, la politique de diversité de genres et d’intégration des handicaps n’est pas un critère influent. Mais 69,63 % des entreprises affirment cependant avoir embauchés des personnes handicapées. La gestion de la diversité prend de plus en plus d’ampleur, et presque 50% des compagnies ont mis en place des programmes correspondants. Cependant, la plupart se concentre sur la diversité de genre, puis du handicap. La diversité générationnelle et enfin la diversité culturelle arrivent loin derrière (seulement 17,57% des 50% d’entreprises qui ont mis en place un programme de gestion des diversités).

Consulter ici le baromètre 2018 Gestion du Talent en Espagne

Nous vous recommandons

mathilde dumur

Mathilde Dumur

Mathilde Dumur est une étudiante en 2e année de journalisme. Grande passionnée de voyages et notamment intéressée par la culture et l'histoire.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Sonia jeu 31/01/2019 - 15:38

Bonjour, juste une correction et une précision , « les entreprises espagnoles préfèrent les profils junior, qu’elles peuvent exploiter et payer au lance pierre » Allez , de rien , à plus.

Répondre

Expat Mag

Cambodge Appercu
GASTRONOMIE

« Chez Mama Ly », l'héritage culinaire de la vlogueuse Diana Chao

Diana Chao, une Française née à Paris de parents sino-cambodgiens, a décidé de se consacrer à 100% à sa chaîne Youtube. Le but : démystifier la culture asiatique en partageant les recettes de sa mère.

Sur le même sujet