Vendredi 17 août 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une classe de 2nde de Rome au Prix Goncourt des Lycéens !

Par Anne Debaillon | Publié le 26/11/2017 à 21:00 | Mis à jour le 27/11/2017 à 09:31
PB232347

Une classe de 2nde du lycée Chateaubriand a participé à l'élection du Prix Goncourt des Lycéens cette année, et livre ici le récit de cette aventure, de la lecture des 15 romans à la remise du prix à Alice Zeniter.

Lepetitjournal.com de Rome : Votre classe de 2nde 2 a participé au Goncourt des lycéens. Pouvez nous dire comment est venue l’idée d’y participer ?

L’idée est à attribuer aux deux professeurs responsables du projet, Mme Fouquet professeur de lettres et Mme Leone, professeur documentaliste, qui ont déposé la candidature d'une classe de 2nde en juin 2017. Les élèves ont donc été un peu surpris en début d'année, mais ont vite joué le jeu, en se retrouvant tous les jeudis matins pour l'avancée du projet.

Combien y avait-il de livres à lire ? Que des romans ? Comment vous êtes-vous réparti la tâche ?

La classe a du lire, en un temps record, l'ensemble des 15 romans, il s'agit de la même liste que le Goncourt. Au départ, les élèves se sont organisés en groupes de deux, pour livrer un résumé et une critique chaque jeudi. Mais certains ont été plus rapides que d'autres, il a fallu s'adapter tout en gardant un minimum de 5 ouvrages lus par personne.

Aviez-vous lu déjà d’autres Prix Goncourt des lycéens, qui vous auraient donné encore plus l’envie de participer ? Lesquels ?

Une élève mentionne Charlotte, Prix Goncourt des Lycéens en 2014, mais pour la majorité, l'aventure avait un goût de nouveauté.

Dans ce cru 2017, quels sont les ouvrages qui se sont d’emblée démarqués à vos yeux ? Pour quelles raisons ?

Le tiercé gagnant de la 2nde 2 était le suivant : 1) La disparition de Joseph Mengele, d’Olivier Guez 2) Un loup pour l'homme, de Brigitte Giraud 3) Summer, de Monica Sabolo.

Pourquoi Mengele ? Parce qu'il s'agit d'une page difficile de l'histoire, que le livre a une portée documentaire et que l'écriture est facile d'accès. Certains  livres ont vite fait l'objet d'un consensus parmi les élèves, d'autres ont suscité des débats. Ainsi Summer a gêné à cause de la fin, décevante, le thème très noir (la disparition d'une jeune fille), ou même la qualité de l'écriture.

art de perdre

Etes-vous satisfait du choix final de L’Art de Perdre, d’Alice Zeniter ?

Natalia est très satisfaite de l'attribution du prix à Alice Zeniter "c'est celui qui m'a plu le plus, un roman à lire tranquillement, avec du temps, qui plaira toujours". D'autres lui reprochent des longueurs, de multiples évènements qui s'avèrent un peu ennuyants. Pour les deux professeurs, des romans de qualité mais pas de gros coup de coeur au sein de la sélection, un choix difficile cette année.

Lùkas Koltès, a été sélectionné pour représenter les lycées français de l’étranger, comment s’est passée cette sélection ?

Lùkas dit avoir vécu une expérience "incroyable". Dans un premier temps, il a été élu délégué pour défendre le tiercé de la 2nde2, aux rencontres régionales (les lycées de l'étranger sont rattachés à la région Paris). Puis Lùkas a continué le parcours, étant à nouveau choisi pour représenter la région et les lycées français de l'étranger aux délibérations nationales. A partir de tous les tiercés gagnants régionaux, les délégués ont choisi une liste de 4 romans : Bakhita, L'art de perdre, Un loup pour l'homme et Summer - un quatuor exclusivement féminin, ce qui est rare. Toutes les délibérations ont lieu à huit clos, sans la présence des enseignants. Il s'agit donc vraiment d'un choix des élèves. Les débats ont été très animés.... Avant que la présidente du jury n'annonce la gagnante.

Comment l’auteur a-t-elle reçu le prix ?

L'annonce du prix s'est faite à Rennes, une journée très spéciale car elle coïncidait avec le 30ème anniversaire du Prix Goncourt des Lycéens. Puis retour à Paris pour la remise du Prix à Alice Zeniter à la Fnac des Ternes. Dans le train, les délégués en ont profité pour rédiger leur discours, un grand moment d'osmose et d'empathie après des délibérations difficiles. L’auteur a été très émue, et on a pu noter des larmes de joie et .... des câlins !

Que vous a apporté cette expérience ?

Participer au jury a donné à Lùkas le goût de la lecture, a permis à Natalia de lire de façon "efficace", a poussé Gabriele à chercher des informations sur Mengele, a aiguisé la curiosité d'autres sur l'histoire des harkis ...

Un regret ?

Le rendez-vous manqué d'une visio-conférence avec 6-7 auteurs qui a été annulée. Une occasion pour les élèves de réaliser que l'écrivain n'est pas un intellectuel inaccessible, et qu'il est possible d'échanger. Mais le projet continue, avec une émission de web-radio, un quizz, la participation d'autres classes ....

art de perdre

 

annedebaillon

Anne Debaillon

Rédaction en chef de l'édition de Rome. Originaire de la région lilloise, expatriée depuis 20 ans, Anne Debaillon a exercé différents métiers dans le domaine des sciences de la vie et a notamment été rédacteur en chef de journaux francophones
0 CommentairesRéagir

Que faire à Rome ?

ÉVÉNEMENT

Gladiator au Circo Massimo

Le 8 et le 9 juin aura lieu au Circo Massimo de Rome la projection de Gladiator, le colossal film réalisé par Ridley Scott avec Russel Crowe dans le rôle de Maximus Decimus Meridius.