Mercredi 26 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Sandro Gozi, un Italien à la conquête de la France

Par Vincent Rochette | Publié le 20/05/2019 à 18:04 | Mis à jour le 21/05/2019 à 12:35
Sandro Gozi LREM élections européennes

Sandro Gozi est un personnage politique bien connu de la politique italienne. Il est l’un des fondateurs du Parti démocrate (Partito democratico), créé en 2007 pour rassembler les différents courant du centre-gauche et de la gauche italienne. Siégeant comme membre des Radicaux italiens et du Parti démocrate, Gozi a été secrétaire d'État à la Présidence du Conseil des ministres et délégué aux Affaires européennes de 2014 à 2018 sous les gouvernements de Matteo Renzi et Paolo Gentiloni.

On aurait pu penser que pour les élections européennes, ce vétéran choisisse de présenter sa candidature sous les couleurs d’un parti italien. Or, Gozi occupe la 22e place sur la liste du parti… d’Emmanuel Macron. 

«Il faut pousser la création de véritables mouvements qui fassent sortir la politique de ses frontières nationales. La République en Marche (LREM), le projet Renaissance a décidé de faire une liste avec sept nationalités différentes, » affirme Sandro Gozi qui explique avoir été conquis par le projet politique européen du président de la République française.

« Emmanuel Macron est le seul leader politique véritablement engagé pour la réforme européenne, » ajoute sans hésitation celui qui a vécu et fait ses études dans l’Hexagone.

L’homme politique italien reconnaît qu’il aurait été plus simple pour lui de se présenter sous les couleurs d’un parti italien.  Toutefois, il spécifie qu’il n’aurait pas été un « pionnier », qu’il n’aurait pas  « ouvert une brèche » dans la « myopie de la politique nationale.»  Il affirme que cela contribue également à renforcer les liens entre le Parti démocrate italien et La République en marche.  

Contre l’Italie de Salvini

L’extrême-droite européenne s’est rassemblée à Milan au cours du weekend sous le leadership de Matteo Salvini.  Une dizaine de pays - dont la France avec Marine Le Pen - étaient représentés.  L’ancien délégué italien aux Affaires européennes veut démontrer que ce courant ne représente pas toute l’Italie.

« Ça me donne la possibilité également de rappeler aux Français qu’il y a une autre Italie, qui n’est ni celle, nationaliste, de Salvini, ni celle, incompétente, du Mouvement 5 étoiles.  C’est aberrant ce que Salvini et Di Maio font en Italie et ça va à l’encontre des intérêts des deux pays », conclut l’homme politique originaire d’Émilie-Romagne.     

Sandro Gozi est convaincu que l’Italie et la France partagent un destin commun et qu’ils ont tout intérêt à nouer des liens d’amitié.   

L’affrontement entre le parti du président Macron et l’extrême-droite s’annonce extrêmement serré alors qu’un sondage publié dimanche par Harris Interactive-Epoka LCI-RTL, donne 24% au Rassemblement national de Marine Le Pen, 22,5% pour la liste LREM-MODEM.  La droite représentée par Les Républicains arrive en troisième place avec 12,5%.   

Le scrutin a lieu le dimanche 26 mai. 

vincent rochette

Vincent Rochette

Québécois vivant avec sa famille à Rome, Vincent Rochette a travaillé comme chef de pupitre et édimestre pour les journaux du plus grand groupe d'information du Québec, Québecor.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

THÉÂTRE

Du théâtre en français présenté la semaine prochaine!

Les participants des ateliers de théâtre de l’Institut français - Centre Saint-Louis (l’IF-CSL) présenteront trois spectacles gratuits, dans le petit théâtre du Centre Culturel français.