Remise des prix du civisme pour la Jeunesse

Par Élio Bono | Publié le 11/12/2019 à 07:23 | Mis à jour le 11/12/2019 à 08:14
Sans titre_0

Le 22 novembre dernier, des délégations des lycée français en Italie étaient réunies au Palais Farnèse. Des élèves des lycées Stendhal de Milan et Victor Hugo de Florence étaient présents, tout comme d’autres de Chateaubriand et Saint-Dominique, les deux établissements romains.

Leur présence en compagnie de l’Ambassadeur de France s’expliquait par la remise du prix du civisme pour la Jeunesse 2019, organisée par l'Association des Membres de l'Ordre national du Mérite français en Italie à Saint-Marin et au Saint-Siège (AMONMFISMSS). L’association justifiait les critères d’attribution de ce prix par l’accomplissement d’actes de « civisme notoire » par un ou des jeunes âgés de moins de dix-huit ans. Celle-ci mentionnait, entre autres, « le courage, les actions héroïques, l’altruisme, le dévouement, la générosité, la solidarité, le bénévolat ou encore le devoir de Mémoire ».

Le premier prix individuel est revenu à Gaia Castana, élève du lycée Chateaubriand, tandis que le second a été attribué à Soundousse Zarrouki, de l’Institut Saint-Dominique. Ces deux élèves ont été récompensées pour l’exemplarité de leurs actions bénévole et humanitaires.

La liste complète des lauréats :

  • Premier prix individuel : Gaia Castana (Chateaubriand)
  • Deuxième prix individuel : Soundousse Zarrouki (Saint-Dominique)
  • Prix collectif : Groupe « Motivées » avec Greta Aviloff, Natalia Facchini et Annalisa Velasco-Ramirez (Victor Hugo)
  • Satisfécits individuels : Cosimo Civita del Bianco et Ninon Meurice (Victor Hugo)
  • Satisfécits collectifs : Groupe « La Grande Friperie » avec Laura Agnesina, Eugénie Brogi et Tiphaine Tavernelli Stendhal.
Photo

Élio Bono

Originaire du Sud-Ouest de la France, Elio est étudiant à Rome pour l’année scolaire 2019-2020. Il est passionné par l’Italie, le sport, la politique et le monde hispanophone.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition internationale