Samedi 7 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L'autrice Anne-Sophie Novel était de passage à la Libreria Stendhal

Par Roxane Garoscio | Publié le 21/11/2019 à 07:03 | Mis à jour le 21/11/2019 à 07:16
Anne-Sophie Novel rencontre

À l’occasion de la seconde édition de « La Semaine des Possibles » à la librairie Stendhal, Lepetitjournal.com/Rome a assisté à la présentation du livre Les médias, le monde et nous d’Anne-Sophie Novel, paru aux éditions Acte-Sud.

Cette enquête sur le monde des médias fait partie de la collection du « Domaine des Possibles », une œuvre s’adressant à la fois aux journalistes et au public et qui interroge le traitement des informations.

À la suite d'études en économie, Novel s’est orientée vers le journalisme et s’est spécialisée sur la question de l’économie collaborative et de l’écologie. Le choix de traiter de ces sujets est né d’une observation personnelle : selon elle, l’écologie n’est pas traitée à la hauteur de son importance dans les médias. Elle travaille entre autres pour Le Monde, L’InfoDurable, We Demain, France TV, Terre Eco.

La parution de son livre complète les problématiques exposées lors de son film documentaire sorti en mars 2019 (cf Les médias, le monde et nous). Cette réflexion repose sur une problématique actuelle : les relations conflictuelles entres les médias et leurs auditeurs. En effet, le film s’ouvre sur l’image d’un marché dans lequel Anne-Sophie Novel se trouve à un kiosque rempli de journaux. La journaliste interroge les passants sur leur rapport aux médias et le constat est sans appel : tous affirment n’avoir plus confiance en eux. Dès lors, elle décide de s’intéresser à cette déconnexion et les raisons pour lesquelles son métier a perdu une partie de sa considération.

Réconcilier journalistes et lecteurs

Le jeudi 7 novembre l’autrice nous présentait son livre qui a pour but de réconcilier le rapport entre les journalistes et leurs lecteurs. On y trouve par exemple en annexe une méthode détox à exercer en 21 jours pour apprendre ou réapprendre à s’informer. Elle y traite notamment de plusieurs problématiques comme la remise en question du métier de journaliste et les possibilités pour changer cette vision de la profession : peut-on réinventer le journalisme ? Comment faire évoluer les rapports entre les médias et ceux qui les consultent ? Comment traite-on les informations et comment sont-elles reçues ?

Un livre qui cherche aussi à combattre les idées reçues sur le journalisme et qui s’adresse aussi bien aux journalistes et aux rédactions, qu’aux auditeurs et lecteurs. Anne-Sophie Novel invite donc à un journalisme davantage engagé et à une révision des conditions de travail, dans le but de pouvoir mieux étudier le traitement des informations : prise de temps nécessaire, études approfondies des sujets, analyses des informations, rencontres avec des experts etc.

Elle fait par d’ailleurs le parallèle entre la nourriture et les informations : bien manger est aussi important que bien s’informer. Des interrogations et des solutions qui tendent vers une volonté journalistique de se focaliser ensemble sur de véritables défis et problématiques actuelles, comme l’environnement et l’écologie.

Foto viso

Roxane Garoscio

Ancienne étudiante Erasmus, Roxane est tombée sous le charme de Rome et a décidé de s'y installer. Elle est passionnée par l'écriture et la littérature.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Rome

« Le syndrome K », histoire d’une épidémie romaine

Tout le monde connaît l’hôpital situé sur l’île Tibérine, mais ce dernier regorge encore de secrets, comme l’histoire d’une mystérieuse épidémie survenue durant la Seconde Guerre Mondiale.