TEST: 2283

Occupation des lycéens au lycée Kant à Rome

Par Roxane Garoscio | Publié le 03/02/2021 à 07:00 | Mis à jour le 03/02/2021 à 07:00
Photo manifestation Corriere

La semaine dernière, les élèves du lycée Kant à Rome ont revendiqué leurs droits à l’éducation et à la santé. Une centaine d’élèves se sont mobilisés et ont manifesté afin de dénoncer une situation toujours plus critique, ne leur permettant pas d’étudier dans de bonnes conditions.

 

Le lycée classique et linguistique « Emmanuel Kant » a fait l’objet de plusieurs polémiques ces derniers jours et pour cause une gestion déplorable et une mauvaise organisation lors de la reprise des cours en présentiel. Incapables de suivre les cours correctement et mettant leur santé en danger, les étudiants se sont donc mobilisés devant l’établissement pour faire appel à de nombreux changements. Depuis le passage en zone orange début janvier, les lycées ont pour obligation de garantir l’enseignement scolaire au moins à 50% en présentiel. Depuis leur retour en classe, les étudiants dénoncent des infrastructures sales et qui ne respectent pas les normes sanitaires. À cela, la connexion internet déficiente de l’école contraint près de la moitié des élèves à ne pas pouvoir suivre les cours de chez eux.

Le samedi 23 janvier, une vidéo filmant une altercation entre un élève et un policier a notamment attiré l’attention et est par la suite devenue virale. En effet, quelques élèves ont tenté ce jour-là d’entrer au sein de l’établissement dans le but d’occuper les lieux, une opération qui a progressivement dérapé lorsque les forces de l’ordre sont intervenues, tentant de forcer la fermeture du portail. Un événement qui n’a pourtant pas arrêté l’initiative puisque le lycée a bien été occupé pendant quelques jours.

Les protestations et l’occupation ont finalement cessé le week-end dernier suite à des promesses proclamées par l’administration de l’établissement. Entre autres, une garnison de test garanti par l’ASL devant le lycée, un système de contrôle renforcé à l’entrée afin de prévenir face à la création d’attroupements, des horaires de cours mieux organisés ainsi qu’une meilleure communication entre les autorités scolaires et les élèves.

Photo profil PJ Roxane

Roxane Garoscio

Secrétaire de rédaction du Petit Journal, Roxane est passionnée par la littérature et l'écriture. Curieuse, investie et attentive, elle s'intéresse principalement aux sujets de société, à l'actualité et la culture.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Rome !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Rome.

À lire sur votre édition locale