Jeudi 25 février 2021

L’accès à TikTok réglementé en Italie

Par Le Petit Journal de Rome | Publié le 23/01/2021 à 16:14 | Mis à jour le 23/01/2021 à 16:16
TikTok

Vendredi 22 janvier, l’Italie a pris la décision de bloquer l’accès à TikTok jusqu’au 15 février aux personnes ne pouvant pas justifier de l’âge minimal exigé, suite à la mort par asphyxie d’une jeune fille de 10 ans à Palerme, alors qu’elle participait au jeu du foulard sur le réseau social.

 

En effet, depuis hier, les utilisateurs de TikTok qui ne peuvent justifier de l’âge minimal exigé sur le réseau social voient leur accès à l’application bloqué. À partir du 15 février, le réseau social chinois devra répondre des injonctions qui lui ont été signifiées. Cette décision a été prise quelques heures après qu’une jeune fille de 10 ans, Antonella, ait été retrouvée sans vie dans sa salle de bain par sa petite sœur âgée de 5 ans. Elle participait au jeu du foulard (“blackout challenge”) en se filmant avec son téléphone et pensait diffuser sa vidéo sur TikTok.

Rappelons que l’âge minimum exigé sur le réseau social a été fixé à 13 ans, mais son inscription n’a pas été refusée par l’application, a indiqué l’Autorité de protection des données. Par ailleurs, une procédure à l’encontre de la plateforme avait déjà été lancée en décembre 2019 à cause de son “manque d’attention à la protection des mineurs, la facilité de contournement de l’interdiction de s’inscrire pour les plus petits et le manque de transparence et de clarté des informations données aux usagers, ainsi que des réglages prédéfinis ne respectant pas la vie privée”.

Le parquet de Palerme a ouvert une enquête pour “incitation au suicide” ; les enquêteurs devront déterminer, en examinant le téléphone portable de la jeune fille, si celle-ci était en direct avec d’autres personnes au moment des faits, si quelqu’un lui a demandé de relever le défi ou si elle a réalisé cette vidéo pour une autre raison.

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Rome ?

EXPO

l'Exposition Josef Koudelka à l'Ara Pacis

Josef Koudelka, photographe renommé et à l’œil avisé, est exposé au musée de l’Ara Pacis jusqu’au 16 mai dans le cadre de l’exposition « Radici – Evidenza della storia, enigma della bellezza ».