Mardi 30 novembre 2021
TEST: 2283

Galerie d’art moderne : exposition sur 50 femmes artistes

Par Juliette Haudidier | Publié le 12/03/2021 à 07:00 | Mis à jour le 12/03/2021 à 12:20
Exposition GNAM

La Galleria Nazionale d’Arte Moderna e contemporanea (GNAM) a inauguré sa nouvelle exposition le 1 mars 2021, intitulée « Io dico Io ». Avec un titre comme un manifeste, le GNAM rouvre ses portes et rend hommage aux femmes.

 

Placée sous la direction de Cecilia Canziani, Laura Conte et Paola Ugoloni, cette exposition met l’accent sur le travail de 50 femmes artistes, telles Carla Accardi, Pippa Bacca, Giosetta Fioroni ou encore Carol Rama. Le titre est librement adapté des propos de Carla Lonzi, critique d’art et théoricienne féministe qui affirme « Je dis que je nais du besoin de prendre la parole et de parler à la première personne ». Pour la première fois, il s’agit donc de donner un corps à la parole féminine. En ce sens, l’exposition est disponible et mise en ligne sur Google Arts & Culture (g.co/womenup).  Ce programme propose plus de 160 histoires et près de 16.000 images et vidéos.

Conçue comme une enquête sur le présent, l’exposition est prise dans un « va-et-vient » temporel et générationnel. Prévue il y a un an, elle a dû être décalée à cause de la pandémie. Cristiana Collu, directrice du musée, déclare que le report a finalement permis « d’actualiser et d’enrichir son histoire avec de nouvelles réflexions ». Le musée a reçu le soutien de la maison de haute couture française, Dior. De plus, la Ministre de l’Égalité des chances, Elena Bonnetti a parlé d’un « événement extraordinaire ». En effet, elle explique que l’exposition attribue une valeur supplémentaire au parcours d’affirmation de la présence féminine dans le domaine de l’Art, en tant que mouvement, pensé et réalité.

Enfin, l’exposition s’inscrit dans le cadre du projet « Women Up » lancé par le musée pendant un an. Il s’agit de « réduire à néant » les injonctions qui obligent à « se comporter comme une femme ». Women Up est l’action qui veut mettre en jeu le pouvoir du langage et invite les femmes à considérer « que les actions parlent plus forts ». A travers une succession d’évènements et d’expositions, le musé souhaite bouleverser le regard porté sur la Femme en la plaçant pour la première fois, au centre des démarches artistiques.

Pour rappel, le GNAM est situé à proximité des jardins de la Villa Borghèse. Crée en 1883, il fut jusqu’en 1970, le seul musée italien consacré à l’art moderne. La collection permanente du musée est constituée d’œuvres des plus grands artistes italiens de la deuxième partie du XIXème siècle et première moitié du XXème siècle. 

 

Pour plus d’informations 

Le site officiel du GNAM  

Juliette Haudidier

Juliette Haudidier

Juliette est étudiante en 3ème année à Sciences Po Paris et effectue un stage de 4 mois au Petit Journal de Rome.
0 Commentaire (s) Réagir