Vendredi 17 septembre 2021

Boom des vélos et trottinettes électriques en Italie depuis 2020

Par Johanna Cappellacci | Publié le 13/07/2021 à 18:31 | Mis à jour le 13/07/2021 à 18:40
vélo trotinettes garées à milan

Boostées par la pandémie et les incitations fiscales du gouvernement, les recherches et les achats de vélos et trottinettes électriques ont explosé de plus de 600% depuis mai 2020 en Italie.
 

Ça pédale ! Depuis la crise sanitaire, les Italiens ont adopté les vélos et les trottinettes dans leur quotidien. En 2021, plus d’une famille sur deux possède un de ses moyens de transport écologique. Le virage de la transition écologique a commencé. Selon une étude menée par le groupe BVA Doxa pour l’observatoire ChangeLab 2030, environ 35 % des personnes interrogées sont favorables à la limitation voire à l’interdiction des véhicules polluants en centre-ville. Cet intérêt se perçoit également sur Internet. Selon le site comparateur de prix Trovaprezzi.it, en mai 2020, les recherches pour un achat de vélos électriques ont augmenté de 668 % par rapport à l’année précédente. Même chose pour les trottinettes dont les visites sur les sites de ventes ont connu une hausse de 665 %.

Des achats boostés par le bonus mobilité

Pour sortir de la crise économique et relancer son activité, le gouvernement a misé sur le développement durable. Pour favoriser la consommation et l’usage de transports verts, l’exécutif a lancé un bonus mobilité, une prime de 500 € maximum, remboursant 60 % du prix total pour tout achat de moyens de transports alternatifs. Résultats : en juin 2020, les acquisitions de vélos électriques ont augmenté de 20 % et de 140 % pour les trottinettes.

Plus de pistes cyclables pour plus de vélos à Milan

À peine déconfinée au mois de mai, la ville de Milan proposait un plan de sortie de crise. Parmi les axes de stratégie énoncés se trouve le développement d’infrastructures dédiées aux déplacements non-polluants : les pistes cyclables, les trottoirs. Pour atteindre son objectif, la mairie a alloué un budget de 3,5 millions d’euros. En un an, le nombre de pistes cyclables a augmenté de 30 % pour atteindre plus de 300 kilomètres de parcours.
À l’échelle nationale, le gouvernement espère construire plus de 570 kilomètres de pistes cyclables urbaines et 1.250 kilomètres dédiées au tourisme dans le cadre de son Plan national de reprise et résilience.

 

Nous vous recommandons
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Milan

ETUDE

Étudier en Italie : guide complet

Le système universitaire italien diffère du français, de la forme des cours au coût des études. Pour tout comprendre à son fonctionnement, voici le guide complet de l’étudiant en Italie.