Essilor-Luxottica : les Italiens et les Français signent la paix

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 13/05/2019 à 15:11 | Mis à jour le 13/05/2019 à 15:16
Luxottica Essilor

Après des mois d’affrontements concernant la gouvernance d’EssilorLuxottica, les camps français et italien ont trouvé un accord ce dimanche, mettant fin au conflit entre les dirigeants du groupe.

Un compromis a été trouvé afin de résoudre les problématiques de gouvernance et poser les baser d’une collaboration renouvelée. « Il est mis fin à toutes les procédures judiciaires en cours », informe un communiqué de presse du groupe EssilorLuxottica de ce lundi, numéro un mondial de l'optique, né de la fusion l'an dernier entre le géant français des verres optiques Essilor et le lunetier italien Luxottica. Leonardo Del Vecchio, PDG et premier actionnaire du groupe, et son vice-PDG, Hubert Sagnières, ont notamment convenu de davantage de pouvoirs à leurs adjoints, Francesco Milleri et Laurent Vacherot, précise le texte. Un accord trouvé à quelques jours de la prochaine assemblée générale des actionnaires d'EssilorLuxottica, prévue ce jeudi.

L'accord devrait s'accompagner d'un abandon des procédures judiciaires en cours et de l'arbitrage demandé en mars par Delfin, la holding de Leonardo Del Vecchio, qui détient 31 % des droits de vote du groupe, destiné à régler son différend avec Essilor et Hubert Sagnières.

EssilorLuxottica est confronté depuis plusieurs mois à une crise de gouvernance : chaque partie accusait l'autre de vouloir prendre l'ascendant. La gouvernance du groupe est fondée sur l’équilibre des pouvoirs entre Essilor et Luxottica au sein du conseil d'administration de la société fusionnée, en vertu d'un accord qui expire en 2021.

 

Sur le même sujet
lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale