Lundi 24 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EssilorLuxottica : le mariage franco-italien sous haute tension

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 28/03/2019 à 12:30 | Mis à jour le 28/03/2019 à 12:44
Luxottica Essilor

Le mariage franco-italien vire à l’affrontement. Le PDG d’EssilorLuxottica, Leonardo Del Vecchio, en conflit avec le vice-PDG français, qui l’accuse de vouloir prendre le contrôle, a demandé l’ouverture d’un arbitrage.

La situation se dégrade chez Essilor Luxottica. La crise de gouvernance entre les deux PDG s’intensifie. Hier, Leonardo Del Vecchio, premier actionnaire et PDG, a demandé l’ouverture d’un arbitrage alors qu’il accuse son vice-PDG français de ne pas respecter les accords de la fusion.

La tension monte encore d’un cran entre les dirigeants d’EssilorLuxottica, la société franco-italienne qui a réuni les deux colosses mondiaux des lunettes et verres d’optique. Le milanais Leonardo Del Vecchio, fondateur de Luxottica, a informé hier avoir déposé une demande d’arbitrage auprès de la Chambre de commerce internationale

La guerre est belle et bien ouverte à la tête du groupe franco-italien EssilorLuxottica. Les deux dirigeants règlent leur compte par voie de presse et de communiqués.
L’objet du conflit : une histoire de pouvoir au sein de la gouvernance. Le PDG de 83 ans Leonardo Del Vecchio et le vice-PDG délégué Hubert Sagnières sont aujourd’hui dotés des mêmes pouvoirs et ce jusqu’en mai 2021 au plus tard. Sauf que l’un comme l’autre s’accuse mutuellement de ne pas respecter l’accord sur la gouvernance qui avait été signé en 2017.

Le 20 mars dernier, Leonardo Del Vecchio, fondateur de Luxottica et premier actionnaire d’EssilorLuxottica avec 32% du capital, accusait le Français d’avoir violé les accords de fusion. Ce dernier reproche quant à lui à l’Italien de chercher à imposer son candidat, Francesco Milleri à la tête du groupe.  Dans une lettre ouverte publiée par Le Figaro, Hubert Sagnières répliquait aux accusations du président milanais : « En dépit des dénégations, il est devenu clair que M. Del Vecchio veut prendre le contrôle d’EssilorLuxottica sans payer de prime aux actionnaires ».

La multinationale est née d’une fusion en octobre dernier du numéro des verres correcteurs Essilor et du premier fabriquant de lunettes mondial de montures Luxottica donnant naissance au plus grand groupe du secteur : 152.000 salariés et 16 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Selon les analystes, les tensions au sein du groupe pourraient saper le processus d’intégration.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Milan

EDUCATION

Classement des universités : l’Italie progresse, 3ème pays européen

Pour la cinquième année, le Politecnico de Milan se confirme comme la meilleure université italienne, entrant dans le Top 150 mondial. Au total, 34 figurent dans le World University Rankings.