Mardi 11 août 2020

Des traces du Covid19 présentes dès décembre dans les eaux de Milan

Par Hugo Messina | Publié le 19/06/2020 à 15:58 | Mis à jour le 19/06/2020 à 16:16
covid eau italie

Une étude de l’Institut supérieur de la santé italien dévoile que le virus circulait déjà avant le début de l’épidémie dans les eaux usées de Milan, Turin, et Bologne.

Les échantillons prélevés dans les stations d’épuration du nord de l’Italie sont formels : le coronavirus était présent dans les eaux usées de trois métropoles italiennes : Milan, Turin et Bologne.  Alors que le premier cas clinique italien avait été signalé le 22 février 2020, ces résultats remettent en cause la date d’arrivée du virus en Italie.

Sur 40 échantillons, prélevés entre octobre 2019 et février 2020, 14 ont été testés positifs à la présence du Covid. Le 18 décembre 2019, les eaux milanaises et turinoises étaient contaminées. Pour Bologne, les relevés montrent la présence de la maladie dès le 29 janvier dans les eaux d’égouts. Cette étude, dirigée par l’ISS avec les entreprises des eaux de chaque ville, obtient les mêmes résultats dans deux laboratoires différents, et élaborés selon deux méthodes d’analyse distinctes.
Ces résultats vont aider les chercheurs et spécialistes à comprendre comment le virus s’est propagé rapidement sur le territoire. Pour rappel, des tests sur les eaux usées en Espagne et à Paris, dans la Seine, avaient également déjà souligné la présence du Covid. Dès lors, l’ISS a conseillé au ministère de la Santé italien de mettre en place un réseau de surveillance des canalisations.

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
SOCIÉTÉ

Être « maid » en Inde

En Inde, il est chose courante de voir travailler dans les foyers aisés ou étrangers des employés de maison, « maid » en anglais ou « bai » en Hindi. Un métier intense de millions de personnes...