Design italien : l’histoire de marques iconiques au succès mondial

Par Publi-Info Lepetitjournal.com Milan | Publié le 21/04/2022 à 00:13 | Mis à jour le 21/04/2022 à 00:13
Design italien

Du design d’intérieur au design d’objets, les éditeurs italiens ont contribué à affirmer l’excellence italienne dans le monde. Un design italien reconnu pour son ADN artisanal et créatif, son caractère à la fois avant-gardiste, intemporel et à la pointe. Les clés du succès de 5 marques emblématiques made in Italy.

 

chaises colorées Kartell

Kartell

Kartell a été fondée en 1949 à Milan, par Giulio Castelli, ingénieur chimiste ayant obtenu le prix Nobel Natta. C’est lui qui a lancé la société en créant des objets en plastique. En 1963, il développe ses produits dans l'ameublement, la décoration de l’habitat et le design de bureau, sous l’impulsion de sa femme architecte Anna Castelli Ferrieri, qui a d’ailleurs également imaginé le nom Kartell et le logo. L’année suivante, la première chaise est commercialisée : la « 4999 », un modèle destiné aux enfants signé Marco Zanuso et Richard Sapper. Kartell cumule les succès avec des produits reconnaissables au premier coup d’œil, notamment la chaise « 4801 » de Joe Colombo, puis la chaise empilable « Universale » ou encore la « 4867 » moulée par injection, qui consacre la marque italienne à l’international. Kartell collabore alors avec de grands designers en vue comme Achille Castiglioni, Ettore Sottsass ou Gae Aulenti. Certains objets entrent dans des musées prestigieux tel le MoMA. En 1999 a été fondé à son tour le musée Kartell, près de Milan, conçu pour laisser au public une trace de l’histoire de cette fameuse marque.
Parmi les produits phares signés Kartell : le célèbre Louis-Ghost de Philippe Starck est le fauteuil le plus vendu au monde, avec un million et demi d’exemplaires écoulés, ou encore la lampe Bourgie de Ferruccio Laviani.

 

meubles de salle à manger calligaris

Calligaris

Calligaris naît en 1923 à Manzona, petite ville de la province d’Udine située au nord-est de la Péninsule, sous la forme d’un atelier fondé par Antonio Calligaris. Dans cette région riche en bois des montagnes et en paille des lagunes, l’artisan crée la chaise Marocca, emblématique avec ses jambes légèrement arquées et son assise paillée à la main. Dans les années 1950-1960, avec la consolidation de la révolution industrielle et l’arrivée du fils Roméo, qui hérite de l’activité de son père, l’entreprise familiale surfe sur le boom de la consommation et la croissance exponentielle de la demande interne. Les nouvelles machines permettent de réduire le temps de fabrication de deux heures à une minute et 40 secondes, jusqu’à produire dans les années 1980 environ 1.500 chaises par jour. En 1986, avec la troisième génération à la présidence de l’entreprise familiale, Calligaris élargit sa gamme avec des solutions d’aménagement complètes, du mobilier intérieur comme extérieur. Le bois n’est plus le seul matériau utilisé, l’entreprise travaille également le métal, le plastique et le verre. Selon le même leitmotiv : l’esthétique au service du pratique.

 

fauteuil en cuir poltrona frau

Poltrona Frau

Renzo Frau a fondé Poltrona Frau à Turin en 1912. Dans les années 30, l’éditeur spécialiste du cuir est déjà un symbole. À partir de 1926, il a été nommé fournisseur de la famille royale italienne, la dynastie Savoia. À partir de ce moment-là, il fournira toutes les maisons les plus importantes, ainsi que les grands hôtels. Depuis, la maison centenaire Poltrona déploie sa Pelle Frau dans des classiques comme des contemporains au design intemporel, dans du mobilier, mais aussi des objets gainés de cuir.

 

canapé en cuir vert
La Scala, sofa capitonné en cuir, dessiné par Claudio Bellini pour Natuzzi | wikimedia commons

Natuzzi

Pasquale Natuzzi a commencé sa carrière en 1959, à l'âge de 19 ans, en ouvrant un petit atelier artisanal à Tarente où, avec trois collaborateurs, il construisait des canapés et des fauteuils pour le marché local. En 1962, il s'installe à Matera puis commence la production de canapés et de fauteuils au niveau industriel. En 1972, il fonde Natuzzi Salotti Srl. Un an plus tard, en raison d'un incendie qui détruit l'usine de Matera, Pasquale Natuzzi décide de transférer la production à Santeramo à Colle (Bari), où se trouve le siège du groupe. Vers le milieu des années 1970 il développe les contacts avec des clients du Moyen-Orient où il réalise alors la majorité de son chiffre d’affaires, avant de s’attaquer au marché américain. Le succès remporté aux USA est confirmé par la cotation à la bourse de Wall Street en mai 1993.
La marque qui produisait uniquement des canapés en cuir, s’est repositionnée au début des années 2000 pour fabriquer également des meubles pour le salon et la chambre à coucher.

 

cuisine design

Scavolini

Fondée à Pesaro en 1961 par les ébénistes et frères Valter et Elvino Scavolini, l’enseigne est devenue symbole du design de cuisine haut de gamme, élégante, minimaliste et pratique. Scavolini est à l’époque le premier fabricant de meubles en Italie à utiliser la télévision pour faire de la publicité avec des campagnes poussées, au point que le slogan des années 1980 "Scavolini, la cucina più amata dagli italiani" (Scavolini, la cuisine la plus appréciée des Italiens) est devenu un pilier.
Au cours des dernières années, Scavolini a étendu ses collections à la salle de bain, au salon et au dressing.
En 2020, Scavolini a lancé son nouveau système BOXLIFE : une proposition innovante pour la conception d’espaces intérieurs avec des meubles et des accessoires intégrés et modulables afin d’optimiser les petits espaces.

 

magasins dans un centre commercial en plein air

Où acheter le design made in Italy à Milan

Calligaris, Kartell, Poltrona Frau, Natuzzi Italia et Scavolini ont des magasins et showroom dans toute la Péninsule, et notamment au sein de Scalo Milano Outlet & More, avec des réductions allant jusqu’à 70%. Situé à 15 minutes du centre de Milan, il s’agit du plus grand district de design en Europe, avec 15 enseignes présentes en plus des 150 magasins de mode.

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale