B&B Hotels poursuit son plan d’expansion à la conquête de l’Italie

Par Marie-Astrid Roy | Publié le 06/07/2022 à 23:03 | Mis à jour le 08/07/2022 à 16:17
une chambre d'hôtel avec vue

Implanté en Italie depuis 2010, le groupe français B&B Hotels multiplie les ouvertures dans la Péninsule, sur un marché où le poids des chaines d’hôtels est pourtant faible. Rencontre avec Valerio Duchini, PDG de B&B Hotels Italia.

 

valerio Duchini
Valerio Duchini, PDG de B&B Hotels Italia

 

B&B Hotels vient d’inaugurer sa 58ème structure en Italie. A quel rythme la chaîne s’est-elle développée depuis son arrivée dans la Péninsule ?
B&B Hotels est présent en Italie depuis 2010 avec les premières structures à Florence. Et nous avons toujours cherché à suivre un développement organique en ouvrant une quarantaine de structures jusqu’à la période pré-Covid. Depuis, nous avons développé le segment leisure par rapport au segment uniquement business que nous faisions jusqu’alors. Nous avons également développé les 4 étoiles et plus simplement les 3 étoiles classiques, mais toujours en offrant le meilleur qualité/prix qu’incarne B&B Hotels. Cela nous a permis d’ouvrir huit structures en 2021.
 

Et quel est votre plan de développement ?
De Turin à Catane en passant par Prato, nous envisageons d’arriver à une douzaine de structures d’ici la fin 2022, soit environ une par mois, et de dépasser la barre des 100 structures d’ici cinq ans. Pour atteindre cet objectif, nous sommes toujours à la recherche de nouvelles opportunités, qu’il s’agisse de structures déjà existantes ou d’immeubles qui pourraient être convertis.


Que représente le marché italien pour le groupe B&B Hotels ?
Pour B&B Hotels, l’Italie représente le troisième marché, le premier étant naturellement la France qui compte 270 hôtels, suivi par l’Allemagne et ses 140 structures.
L’Italie est un marché dans lequel Goldman Sachs (propriétaire du groupe B&B Hotels) croit beaucoup. En effet, l’Italie attire, rappelons qu’elle détient la majorité du patrimoine culturel mondial. Et c’est pour cela que nous essayons d’être présent aussi bien dans les principales villes comme Rome, Milan et Florence, que dans les villes secondaires telles que Crémone, Palerme et Gênes.
Avec près de 60 structures, B&B Hotels est ainsi devenu leader sur le marché italien. Il s’agit en effet d’un marché particulier où les chaînes d’hôtels ne pèsent que 4,5% du marché, contre 30% environ en France.
Une autre particularité vient du fait que nos hôtels sont tous en gestion directe, alors que d’autres chaines ont des structures en franchising, et donc des ouvertures plus faciles.  

 

Quelle est la tendance touristique actuelle depuis la reprise progressive des flux touristiques ?
En 2021, le chiffre d’affaires européen du B&B Hotels a atteint 500 millions d’euros dont 60 millions ont été réalisés en Italie. C’est presque le niveau atteint en 2019, où le chiffre d’affaires réalisé était de 63 millions. Cette année, l’objectif est d’atteindre 100 millions, pas uniquement du fait de nos nouvelles ouvertures, mais grâce à la reprise du tourisme tant domestique qu’international.
L’envie est de voyager est très forte, l’été 2022 permet d’être très optimiste.

 

Qui est la clientèle de la chaine B&B Hotels en Italie ?
Le tourisme reprend principalement au niveau européen. La clientèle italienne représente les deux tiers, alors que le tiers restant est composé d’européens (Français, Espagnols, Allemands, Autrichiens…) et environ 15% d’Américains.
Il s’agit donc d’une clientèle hétérogène dont les exigences différentes peuvent être satisfaites grâce au développement de la réalisation de chambres de catégorie supérieure dans nos structures.

 

B&B Hotels Italia revendique par ailleurs son engagement en matière de Responsabilité sociale d’entreprise. Quelles sont vos principales actions sur le territoire ?
Depuis 2010 déjà, à une époque où on ne parlait pas encore de responsabilité sociale, B&B Hotels était engagé, spécialement sur la partie environnementale. Toutes nos restructurations sont réalisées dans le respect de l’environnement, et permettant de réaliser des économies d’énergie, de lumière, d’eau et de gaz.
La société est en outre active dans la Responsabilité sociale d’entreprise (CSR). Par exemple, en tant que membre du Club CSR de la Chambre de commerce française en Italie, nous avons pris part au projet d’interventions à caractère social inédites, développées dans les quartiers espagnols pour les deux ans à venir. Plus particulièrement, B&B Hotels a choisi de financer l'émancipation des jeunes femmes. La cible était notamment les jeunes devenues mères très tôt, à travers des initiatives de formation professionnelle et d'accompagnement dans le parcours scolaire de leurs enfants.

MAR

Marie-Astrid Roy

Rédactrice en chef et Directrice des éditions Lepetitjournal.com Milan et Rome
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale