Jeudi 27 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Travail : Une amélioration en demi-teinte en 2018 en Italie

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 17/03/2019 à 23:00 | Mis à jour le 18/03/2019 à 11:15
Photo : (pixabay)
Travail italie chômage

Pour la 5ème année consécutive, le nombre d’actifs a augmenté en 2018 en Italie. Une amélioration à relativiser, due « exclusivement » aux contrats à durée déterminée, et alors que le chômage a fortement augmenté dans le Sud du pays, selon le dernier rapport de l’Istat, divisant davantage le pays en deux.

L’année 2018 s’est conclue par une récession technique en Italie, mais aussi par l’augmentation pour la 5ème année consécutive du nombre d’actifs : +192.000 (+0,8%) engendrant un taux d’occupation de 58,5%, 0,1 en moins que le pic atteint en 2008. Il s’agit des dernières données de l’Istat (Institut de la Statistique italien), rendu public la semaine dernière.
Reste que l’augmentation des travailleurs salariés ne concernent qu’ « exclusivement » les contrats à durée déterminée alors qu’après 4 ans de croissance, le nombre de salariés à durée indéterminée a baissé de 0,7% (-108.000) en 2018.

Une Italie coupée en deux
La photographie réalisée par l’Istat révèle une Italie scindée en deux. Dans le Nord, le taux d’occupation atteint des niveaux supérieurs à ceux de 2008 arrivant à 67,3% contre 63,2% dans le Centre du pays. Dans le Sud au contraire, le niveau est plus bas de 1,5% par rapport à 2008, il atteint 44,5%.

Une amélioration pour les jeunes
Les jeunes italiens aussi ont connu une légère amélioration avec une baisse de 2,6 points du taux de chômage des jeunes de 32,2%. Un taux encore bien supérieur à celui de la moyenne européenne (11,3%), de l’Allemagne (6%) ou encore de la France (20%), selon les chiffres de l’OCDE.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Ennered lun 18/03/2019 - 16:14

L'analyse des chiffres du chômage est systématiquement biaisée par les gouvernements européens. La seule réalité est une faillite totale de l'Europe dans ce domaine. Les images qui représentent une belle jeunesse tout en bleue étoilée d'or, réjouissent depuis des années l'Asie où le dogme du libéralisme de Bruxelles a transféré l'activité de nos "campagnes" et, ce n'est pas fini...

Répondre

Vivre à Milan

EDUCATION

Classement des universités : l’Italie progresse, 3ème pays européen

Pour la cinquième année, le Politecnico de Milan se confirme comme la meilleure université italienne, entrant dans le Top 150 mondial. Au total, 34 figurent dans le World University Rankings.