Le sculpteur français des œuvres de Maurizio Cattelan, dénonce l’artiste-star italien

Par Lepetitjournal Milan | Publié le 04/05/2022 à 14:06 | Mis à jour le 04/05/2022 à 14:14
Photo : Him (2001), Maurizo Cattelan - au Musée de la Monnaie (Paris) | @Fred Romero Flickr
sculpture en cire de hitler agenouillé

Daniel Druet, sculpteur français qui réalise les œuvres de Maurizio Catelan, porte le célèbre artiste italien, le galeriste Emmanuel Perrotin et la Monnaie de Paris devant les tribunaux. Il revendique la paternité des œuvres et réclame plus de 5 millions de dollars.
 

Qui fait l’œuvre : l’artiste ou l’artisan ? C’est l’éternelle question à laquelle devra répondre le tribunal le 13 mai prochain, après que le talentueux sculpteur français Daniel Druet, a assigné l’artiste-star italien Maurizio Cattelan, pour qui il a fabriqué neuf effigies composant ses installations. Le motif ? Le nom de l’artisan de 80 ans, longtemps sculpteur du Musée Grévin, n’apparaît nulle part, ni parmi les crédits des œuvres, ni sur les catalogues. Il réclame 5,25 millions de dollars à l’artiste, à son galeriste Emmanuel Perrotin mais aussi à la Monnaie de Paris, musée qui a accueilli en 2016 l’exposition Not afraid of love.

Daniel Druet, l’auteur des œuvres de Maurizio Cattelan

La collaboration entre les deux hommes a débuté dans les années 1990, après justement une visite de l’artiste italien au Musée Grévin, frappé par le talent du sculpteur français. Il lui commande certaines œuvres, parmi lesquelles La nona Ora (1999) qui montre le Pape Jean-Paul II à terre, écrasé par une météorite ; Maintenant (Now, 2004), exhibe John F. Kennedy dans son cercueil ; Him (2001) représente Hitler, agenouillé dans un corps d’enfant. Cette dernière a été vendu aux enchères pour 17 millions d’euros. Dans une autre sculpture, Maurizio Cattelan est pendu par le col à un portemanteau, un bouquet de fleurs à la main (à voir jusqu’au 25 juin 2022 dans la galerie de Massimo de Carlo, Casa Corbellini-Wasserman).

Or Daniel Druet s’estime être le « vrai auteur » de ces œuvres à succès, notamment car les indications données pour la réalisation étaient limitées et imprécises. « Tout ça était assez vague, et c’était à moi de me débrouiller », confie-t-il au journal Le Monde.

La provocation de Maurizio Cattelan

Ces œuvres provocatrices ont suscité l’indignation, mais aussi la renommée de l’artiste italien devenue star sur la scène internationale de l’art contemporain. A Milan, la provocation de Maurizio Cattelan trône piazza Affari avec la célèbre statue en marbre baptisée L.O.V.E, un doigt d’honneur placé en face du siège de la Bourse de Milan.

 

lepetitjournal.com Milan

Lepetitjournal Milan

LePetitJournal.com de Milan, c'est le média de référence en français sur Milan et l'Italie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Milan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Marie Astrid Roy

Rédactrice en chef de l'édition Milan.

À lire sur votre édition locale